Peu importe le milieu de travail, le pays ou le continent, les syndicats font face au même refrain : mondialisation, flexibilisation, déréglementation, libéralisation, privatisation, individualisation…Les formes d’action traditionnelles sont remises en cause, les acquis sont à renégocier, la voix des travailleuses et des travailleurs se fait difficilement entendre. Comment les syndicats doivent-ils relever ces nouveaux défis ? Quelles pistes d’innovation leur faut-il explorer et quelles voies de renouveau leur faut-il privilégier ?

Dans le cadre de son projet sur le renouvellement des institutions du travail et de l’emploi à l’ère de la mondialisation, subventionné par le Programme des grands travaux de recherche concertée du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT - Université de Montréal, Université Laval, HEC Montréal) vous convie à une vaste réflexion sur le renouveau syndical. Organisé en collaboration avec plusieurs partenaires syndicaux québécois, canadiens et étrangers, ce colloque d’envergure international réunira pendant trois jours (18, 19 et 20 novembre 2004), à Montréal, certains des spécialistes et des acteurs parmi les plus connus du monde syndical.

Nous lançons une invitation toute spéciale aux acteurs du mouvement syndical afin qu’ils profitent pleinement de l'occasion qui leur est offerte d’échanger sur les défis du renouveau, dans un contexte qui favorise le brassage d’idées, l’apprentissage et le partage des expériences. En plus de la séance d'ouverture du 18 novembre, les activités prévues au programme se répartissent en deux grands blocs : un
forum sur le renouveau syndical et une journée d’étude portant sur les recherches récentes en matière de renouveau syndical.

Le
forum sur le renouveau syndical portera sur le vécu des acteurs du milieu et monopolisera la journée du 19 novembre. Afin de répondre aux besoins des syndicalistes et des représentantes et représentants des milieux communautaire et de la recherche, une dizaine d’ateliers interactifs permettront aux syndicalistes et chercheur-e-s d’échanger sur leur expérience du renouveau syndical. Ces ateliers mettront en vedette plusieurs contributions percutantes, issues du milieu de la recherche et du vécu des acteurs. Celles-ci feront écho à l’un ou l’autre des cinq grands thèmes suivants : 1) les défis de la restructuration économique, 2) les syndicats et l’action politique, 3) l’organisation du syndicat et celle de nouveaux membres, 4) la vie syndicale, la relève et la démocratie interne et 5) les alliances communautaires et internationales. Les travaux en atelier se termineront par une séance plénière qui permettra aux participantes et participants de faire le point.

Prévue pour le 20 novembre, la
journée d’étude mettra en vedette les recherches récentes en matière de renouveau syndical. Plusieurs des plus grands spécialistes mondiaux de la question seront présents à Montréal et présenteront des résultats d'analyse faisant état des ressources de pouvoir que déploient les syndicats, d’ici et d’ailleurs, en réponse aux multiples changements de la sphère du travail et de l'emploi. Les présentations seront regroupées suivant sept grands thèmes : 1) comprendre les dynamiques du renouveau syndical, 2) développer de nouvelles capacités organisationnelles, 3) développer un nouvel agenda, 4) bâtir des réseaux, 5) construire la démocratie, 6) bâtir de nouveaux partenariats avec l'employeur et l’État et 7) bâtir une culture de l’innovation. Même si cette journée sera consacrée en priorité aux échanges entre chercheurs, elle sera d’un intérêt qui dépasse largement le milieu de la recherche.