Dans le cadre de son projet CRSH-GTRC Repenser les institutions du travail et de l'emploi à l'ère de la mondialisaton, le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT-Université de Montréal, Université Laval, HEC Montréal), en collaboration avec ses partenaires, dont Ressources humaines Développement des compétences Canada (RHDCC),le Ministère du Développement économique et regional du Québec, le Ministère du Travail du Québec, le Bureau International du Travail (BIT), le Centre Syndical et Patronal Canadien, les Réseaux Canadiens de Recherche en Politiques Publiques (RCRPP), l'Association d'études canadiennes et diverses organisations patronales, syndicales et gouvernementales, organise un colloque international intitulé La citoyenneté au travail ? Réflexions sur le milieu de travail de l'avenir. Ce dernier aura lieu à l’Université Laval (dans la ville de Québec - patrimoine mondial selon l'UNESCO), du 21 au 23 juin 2004.

Il se dégage actuellement un consensus, tant sur le plan national qu’international, quant à la nécessité de développer une vision intégrée du milieu de travail de l’avenir. Que ce soit en termes de travail décent, de dignité au travail, de qualité du travail et de santé mentale, de questions d’ethnicité et de genre, d’exclusion, de conciliation travail-famille, d’apprentissage sur toute une vie, d’opportunité de participation et de dialogue social, il apparaît plus que jamais nécessaire, tant pour les chercheurs, les décideurs politiques que les acteurs du milieu de se doter d'une vision plus cohérente et proactive des milieux du travail en devenir. Si la flexibilité semble inévitable en raison de l’intensification de la concurrence et de la mondialisation des marchés, n’y a-t-il pas lieu, toutefois, de s'interroger sur les différents types de flexibilité qu’elles engagent? Comment faire la promotion du travail décent, porteur de progrès économiques? Faut-il la flexibilité à tout prix? Comment assurer à la fois l'efficience organisationnelle et l'équité pour les travailleurs et les travailleuses? Ces questions se posent avec d’autant plus d’acuité dans les économies les plus avancées, comme celles de l’Amérique du nord et de l’Europe de l’ouest, où la sécurité de certains types d’emploi est mise à l’épreuve par la capacité des pays du Sud à atteindre des niveaux de productivité semblables, à moindre coût. L’on assiste alors à l’émergence de débats sur la «flexicurité», c’est-à-dire sur de nouvelles façons d’assurer les arbitrages entre la flexibilité organisationnelle et la protection sociale. Il nous semble que la discussion sur les véritables milieux de travail de l'avenir est à peine amorcée et qu'il est essentiel d'approfondir les pistes de réflexion, notamment auprès des acteurs du marché du travail. Les secteurs de juridiction fédérale étant eux-mêmes touchés par ces questions, nul doute qu’il s’agit d’un débat d’envergure nationale qui englobe l’ensemble des juridictions canadiennes en matière du travail.

Ce colloque est ouvert à tous. Il rassemblera, dans un même lieu et dans les deux langues officielles (service de traduction simultanée disponible), quelques uns des meilleurs spécialistes internationaux de ces questions, de même que des acteurs du marché du travail, issus des milieux syndicaux, patronaux, gouvernementaux et non gouvernementaux. L’objectif est de favoriser la rencontre des connaissances scientifiques et de l’expérience pratique, puis de les engager dans un débat sur le développement d’institutions mieux adaptées aux défis de la mondialisation et de la nouvelle économie.

Par ici pour consulter les sous-thèmes...
Comité organisateur

Michel Coutu
Université de Montréal

Gregor Murray
Université de Montréal

Judith Paquet
Université Laval

Nicolas Roby
Université de Montréal


Comité scientifique

Michel Coutu
Université de Montréal
Gregor Murray
Université de Montréal
Christian Brunelle
Université Laval
Jean Charest
Université de Montréal
Urwana Coiquaud
HEC Montréal
Judith Paquet
Université Laval
Nicolas Roby
Université de Montréal
Guylaine Vallée
Université de Montréal
Pierre Verge
Université Laval


Webmestre & Design

Nicolas Roby
Université de Montréal