INTRANET / LISTE D'ENVOIS / CONTACT
    S'abonner à CRIMT2011 sur Twitter
    ENGLISH
    CHERCHEURS ET CHERCHEUSES INVITÉS      
   
Le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail accueille annuellement plusieurs chercheurs et chercheuses invités. La durée de leur séjour varie de quelques jours à un an et les motifs de leur visite, de la retraite d'écriture à l'enseignement en passant par la recherche de terrain. Les séjours de très courte durée (deux jours ou moins), trop nombreux, ne sont pas répertoriés sur cette page.
 
           
    2012      
           
    7 mai - 30 juin 2012

Georgina Murray
Griffith University, Australie
David Peetz
Griffith University, Australie / CRIMT

Georgina Murray est professeure d'économie politique au département des arts, des médias et de la culture de l'Université Griffith, en Australie. Ses principaux intérêts de recherche incluent l'histoire du marxisme, la sociologie du droit, les théories féministes, les variétés du capitalisme et le processus de mondialisation. Elle a étudé, puis enseigné la sociologie à l'Université de Auckland (Nouvelle-Zélande) avant de déménager en Australie, en 1990. Elle est l'auteure de nombreux livres et articles, dont Capitalist Networks and Social Power in Australia and New Zealand (2006, Ashgate Press) et Women of the Coal Rushes (2010, UNSW Press), avec David Peetz.

David Peetz est professeur de relations industrielles à l'Université Griffith et cochercheur au CRIMT. Ses intérêts de recherche incluent l'appartenance syndicale, les stratégies de recrutement, les politiques de rémunération, les contrats individuels, la durée du travail et son intensification. Il est l'auteur de Unions in a Contrary World (1999, Cambridge University Press), de Brave New Workplace (2006, Allen&Unwin) et de Women of the Coal Rushes (2010, UNSW Press), avec Georgina Murray. David écrit de la poésie et des chansons satiriques et chante avec le Brisbane Reconciliation Choir Songlines, ainsi qu'avec son propre groupe, les Absolutely Scandalous. Il commente régulièrement l'actualité dans les médias. David fut président de l'Association of Industrial Relations Academics of Australia and New Zealand (AIRAANZ).

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de David dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 2 et 4).

  Georgina

Peetz
 
   
 
           
    9-16 mai 2012

Philippe Pochet
Institut syndical européen, Belgique

Philippe Pochet est Directeur général de l'Institut syndical européen (ETUI) et chargé de cours invité à l'Université catholique de Louvain (UCL).

Avant de devenir Directeur de l'ETUI en 2008, il a été Directeur de l'Observatoire social européen (OSE) pendant 16 ans. Durant cette période, il a occupé d'autres postes temporaires tels que ceux de professeur associé et chercheur invité à la Griffith University (Brisbane), chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT), Université de Montréal, chercheur invité au Max-Planck-Institut für Gesellschaftsforschung (Cologne), EU Fulbright-in-Residence scholar à l'Université de Wisconsin-Madison (Etats-Unis) et chercheur invité au Center for European Studies, Université de Harvard, Cambridge (Etats-Unis).

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Philippe dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous le thème 5).

  Pochet  
   
 
           
    5-12 mai 2012

Peter Fairbrother
RMIT University, Australie / CRIMT

Peter Fairbrother is a professor at the Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT), Director of the Centre for Sustainable Organisations and Work and a CRIMT co-researcher.

Il possède une vaste expérience de recherche et de travail auprès des organisations syndicales. Ses travaux récents portent sur le renouveau syndical, la restructuration des services publics et des secteurs industriels traditionnels et les changements sociaux, économiques et industriels qu’implique la transition vers les économies à faible émission de carbone. Il a publié huit livres et de très nombreux articles. Il a longtemps travaillé en Grande Bretagne (Universités de Cardiff et de Warwick) et à travers l'Europe auprès de divers organismes, avant de retourner en Australie (RMIT) où il s’intéresse, de concert avec les syndicats australiens, aux questions du développement durable. Il a récemment publié plusieurs articles avec Darryn Snell sur les syndicats comme acteurs environnementaux (numéros spéciaux de Transfer et de la Revue de l’IRES sur l'avenir de la représentation collective, tous deux édités par le CRIMT), ainsi que sur l’engagement et les initiatives des syndicats dans la prévention des changements climatiques (Toward a Theory of Union Environmental Politics: Unions and Climate Action in Australia, Labor Studies Journal, 2011l Vol. 36, No. 1, pp. 83-103).

  Fairbrother  
   
 
           
    13-20 avril 2012

Phil Almond
De Montfort University, Royaume-Uni / CRIMT

Phil Almond est professeur au Department of Human Resource Management de l'Université De Montfort et cochercheur au CRIMT.

Ses travaux portent principalement sur la gestion des ressources humaines dans les sociétés multinationales. Signalons à ce propos la publication d'un ouvrage récent avec Anthony Ferner (Eds.), American Multinationals in Europe. Managing Employment Relations Across National Borders, (2006, Oxford University Press). Au nombre de ses autres intérêts de recherche, mentionnons les relations industrielles dans une perspective comparée et les débats autour des variétés de capitalisme.  

Depuis le printemps 2010, il pilote un projet sur les sociétés multinationales, la gouvernance infranationale et les ressources humaines (une initiative de recherche qui fait écho au projet 5.3.3 du programme scientifique du CRIMT). Ce projet explore les rapports entre les acteurs de la gouvernance économique infranationale (incluant les acteurs gouvernementaux, les agences pour le développement, les institutions de recherche et de formation, les syndicats et les organisations patronales) et les sociétés multinationales opérant dans leur espace, ainsi que les effets de ces relations sur les marchés du travail et les systèmes économiques aux niveaux local et régional.

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Phil dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment sous les thèmes 1 et 5).

  Almond  
   
 
           
    8-15 avril 2012

Christian Thuderoz
INSA-Lyon, France / CRIMT

Christian Thuderoz est professeur de sociologie à l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon et cochercheur au CRIMT.

Ses recherches s'articulent autour de deux thématiques principales : l'entreprise comme institution, et la négociation comme processus de décision et comme art moral et solidaire. Collaborateur de longue date du CRIMT et de ses chercheurs québécois, il a publié de nombreux articles et livres scientifiques, dont Sociologie de la négociation, 2e édition avec Reynald Bourque (2011, Éditions la Découverte), Qu’est-ce que négocier ? Sociologie du compromis et de l’action réciproque (2010, Presses Universitaire de Rennes), Sociologie des entreprises, 3e édition (2010, Éditions la Découverte), ainsi que Le répertoire de l'opposition au travail,
Revue française de sociologie, 2010, 51 (3), pp. 427-460 et The Repertoire of Employee Opposition, dans P. Thompson, C. Smith (Eds.), Working Life: Renewing Labour Process Analysis, 2010, Palgrave Macmillan : Basingstoke, pp. 136-158, tous deux co-écrits avec Jacques Bélanger, professeur à l'Université Laval et codirecteur du CRIMT.

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Christian dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 3 et 5).

  Thuderoz  
         
    2011      
Spacer Spacer Spacer Spacer Spacer Spacer
    14 novembre - 16 décembre 2011

Inmaculada Baviera Puig
Université de Navarre, Espagne

Inmaculada Baviera Puig est professeure assistante de droit du travail à la Faculté de Droit de l'Université de Navarre, en Espagne, où elle enseigne également au Business School. Elle a obtenu son doctorat à l'automne 2005.

Ses recherches portent sur les relations de travail et les droits fondamentaux dans les entreprises espagnoles (privées et publiques). Elle a rédigé un ouvrage sur la protection sociale des travailleurs en situation de dépendance (2007, Thomson Aranzadi) et récemment co-édité un ouvrage sur les conflits de travail et la terminaison des contrats de travail dans la jurisprudence espagnole (2010, Lex Nova). Elle a également étudié la place des stages en emploi dans le cadre juridique et la jurisprudence espagnols.

  Inmaculada  
   
 
           
    23-30 octobre 2011

Peter Fairbrother
RMIT University, Australie / CRIMT

Peter Fairbrother is a professor at the Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT), Director of the Centre for Sustainable Organisations and Work and a CRIMT co-researcher.

Il possède une vaste expérience de recherche et de travail auprès des organisations syndicales. Ses travaux récents portent sur le renouveau syndical, la restructuration des services publics et des secteurs industriels traditionnels et les changements sociaux, économiques et industriels qu’implique la transition vers les économies à faible émission de carbone. Il a publié huit livres et de très nombreux articles. Il a longtemps travaillé en Grande Bretagne (Universités de Cardiff et de Warwick) et à travers l'Europe auprès de divers organismes, avant de retourner en Australie (RMIT) où il s’intéresse, de concert avec les syndicats australiens, aux questions du développement durable. Il a récemment publié plusieurs articles avec Darryn Snell sur les syndicats comme acteurs environnementaux (numéros spéciaux de Transfer et de la Revue de l’IRES sur l'avenir de la représentation collective, tous deux édités par le CRIMT), ainsi que sur l’engagement et les initiatives des syndicats dans la prévention des changements climatiques (Toward a Theory of Union Environmental Politics: Unions and Climate Action in Australia, Labor Studies Journal, 2011l Vol. 36, No. 1, pp. 83-103).

  Fairbrother  
   
 
           
    5-15 octobre 2011

Christian Dufour
CRIMT, France
Adelheid Hege
Institut de recherches économiques et sociales (IRES), France / CRIMT


Adelheid Hege est chercheuse à l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) et Christian Dufour, retraité de l'IRES, est chercheur associé au CRIMT. Adelheid a été responsable de la Chronique internationale de l’IRES jusqu’au début de 2010 et Christian, de la Revue de l'IRES jusqu'à la fin de 2010. Tous deux sont impliqués dans le développement du thème sur la représentation collective du programme de recherche du CRIMT.    

Adelheid et Christian sont co-auteurs de nombreux rapports, articles et ouvrages. Leurs travaux portent sur l’évolution comparée des conditions de représentation des salariés, la transformation des syndicats (place des femmes, notamment), la négociation de la réduction du temps de travail, la négociation dans les petites entreprises, les conséquences de la précarisation des conditions de travail, les relations entre les représentant(e)s dans l'entreprise et les syndicats, les relations entre les représentant(e)s et les représenté(e)s. Leur ouvrage L’Europe syndicale au quotidien, la représentation des salariés dans les entreprises en Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie (Peter Lang, 2002) constitue une référence incontournable sur la représentation syndicale en Europe.

  Dufour

Hege
 
   
 
           
    Juillet - août 2011

Luis L.M. Aguiar
University of British Columbia, Canada

Luis L.M. Aguiar est professeur agrégé de sociologie à l'Université de Colombie-Britannique, Campus d'Okanagan.

Ses recherches portent notamment sur les services d'entretien et de nettoyage d'immeubles et les tentatives des syndicats d'organiser les travailleurs et travailleuses du secteur sur une base internationale. À l'occasion de son séjour au CRIMT, il a poursuivi ses recherches (subventionnées par le CRSH) sur la mise en place d'une «division globale» au sein du SEIU (Service Employees International Union). L'idée d'un partenariat entre le SEIU et d'autres syndicats, comme SEIU Justice for Janitors visant à syndiquer les portiers au-delà des États-Unis nous semblent particulièrement porteur. Luis Aguiar a rédigé plusieurs articles sur le sujet et co-édité (avec Andrew Herod) le livre intitulé : The Dirty Work of Neoliberalism: Cleaners in the Global Economy (Wiley-Blackwell, 2006). Un projet de publication d'ouvrage sur l'évolution actuelle du SEIU est également en cours chez Temple University Press.

  Aguiar  
   
 
           
    30 mai - 13 août 2011

Inmaculada Baviera Puig
Université de Navarre, Espagne

Inmaculada Baviera Puig est professeure assistante de droit du travail à la Faculté de Droit de l'Université de Navarre, en Espagne, où elle enseigne également au Business School. Elle a obtenu son doctorat à l'automne 2005.

Ses recherches portent sur les relations de travail et les droits fondamentaux dans les entreprises espagnoles (privées et publiques). Elle a rédigé un ouvrage sur la protection sociale des travailleurs en situation de dépendance (2007, Thomson Aranzadi) et récemment co-édité un ouvrage sur les conflits de travail et la terminaison des contrats de travail dans la jurisprudence espagnole (2010, Lex Nova). Elle a également étudié la place des stages en emploi dans le cadre juridique et la jurisprudence espagnols.

  Inmaculada  
   
 
           
    29 mai - 10 juin 2011

Peter Fairbrother
RMIT University, Australie / CRIMT

Peter Fairbrother is a professor at the Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT), Director of the Centre for Sustainable Organisations and Work and a CRIMT co-researcher.

Il possède une vaste expérience de recherche et de travail auprès des organisations syndicales. Ses travaux récents portent sur le renouveau syndical, la restructuration des services publics et des secteurs industriels traditionnels et les changements sociaux, économiques et industriels qu’implique la transition vers les économies à faible émission de carbone. Il a publié huit livres et de très nombreux articles. Il a longtemps travaillé en Grande Bretagne (Universités de Cardiff et de Warwick) et à travers l'Europe auprès de divers organismes, avant de retourner en Australie (RMIT) où il s’intéresse, de concert avec les syndicats australiens, aux questions du développement durable. Il a récemment publié plusieurs articles avec Darryn Snell sur les syndicats comme acteurs environnementaux (numéros spéciaux de Transfer et de la Revue de l’IRES sur l'avenir de la représentation collective, tous deux édités par le CRIMT), ainsi que sur l’engagement et les initiatives des syndicats dans la prévention des changements climatiques (Toward a Theory of Union Environmental Politics: Unions and Climate Action in Australia, Labor Studies Journal, 2011l Vol. 36, No. 1, pp. 83-103).

  Fairbrother  
   
 
           
    Avril - juin 2011

Marta Otto
Institut universitaire européen, Italie

Marta Otto est diplômée de la Faculté de Droit et d'Administration de l'Université de Lodz. Depuis 2009, elle est doctorante à la Faculté de droit de l'Institut universitaire européen (Florence, Italie), sous la supervision de Marie-Ange Moreau, cochercheuse au CRIMT.

Ses intérêts de recherche incluent le droit européen (en particulier le droit du travail et les droits fondamentaux), le droit comparé du travail, les droits de l'homme et la théorie et la philosophie du droit. Son projet de thèse s'intitule : Les modèles de protection du droit à la vie privée des salariés : à la recherche d'un paradigme contemporain de la vie privée en milieu de travail.
Marta a été boursière de la Société internationale de Droit du Travail et de la sécurité sociale (2008) et du COMPTRASEC (Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale, 2009), avant de se voir octroyer une bourse de mobilité du CRIMT, à l'automne 2010.
Mentionnons, au nombre de ses publications récentes, The Prohibition of Discrimination on the Grounds of Age in Employment, PiZS (Praca I Zabezpieczenie Społeczne), 6/2010 (Polish Scientific Magazine On Labour Law and Social Security) et The impact of the legal definition of disability on the scope of protection against discrimination in employment under the Americans with Disabilities Act, Prawo i Medycyna Nr 3/2009 (Polish Scientific Magazine on Law & Medicine).

  Otto

 
   
 
           
    10-17 avril 2011

Peter Fairbrother
RMIT University, Australie / CRIMT

Peter Fairbrother est professeur au Royal Institute of Technology (RMIT) de Melbourne, directeur du Centre for Sustainable Organisations and Work et cochercheur au CRIMT.

Il possède une vaste expérience de recherche et de travail auprès des organisations syndicales. Ses travaux récents portent sur le renouveau syndical, la restructuration des services publics et des secteurs industriels traditionnels et les changements sociaux, économiques et industriels qu’implique la transition vers les économies à faible émission de carbone. Il a publié huit livres et de très nombreux articles. Il a longtemps travaillé en Grande Bretagne (Universités de Cardiff et de Warwick) et à travers l'Europe auprès de divers organismes, avant de retourner en Australie (RMIT) où il s’intéresse, de concert avec les syndicats australiens, aux questions du développement durable. Il a récemment publié plusieurs articles avec Darryn Snell sur les syndicats comme acteurs environnementaux (numéros spéciaux de Transfer et de la Revue de l’IRES sur l'avenir de la représentation collective, tous deux édités par le CRIMT), ainsi que sur l’engagement et les initiatives des syndicats dans la prévention des changements climatiques (Toward a Theory of Union Environmental Politics: Unions and Climate Action in Australia, Labor Studies Journal, 2011l Vol. 36, No. 1, pp. 83-103).

Livrables

Séminaire de recherche
Médiathèque

  Fairbrother  
   
 
           
    25 mars 2011 - 20 mars 2012

Yasuo Ishii
Dokkyo University, Japon

Yasuo Ishii est professeur titulaire à la Faculté de droit de l'Université Dokkyo au Japon.

Diplômé de l'Université Hitotsubashi, les travaux de Yasuo Ishii portent sur une variété d'objets en droit du travail. Au Japon, il est reconnu comme le spécialiste du droit du travail dans les pays francophones ; à ce titre, il mène des recherches comparatives en droit du travail, notamment sur le Québec et la France. Il a également traduit plusieurs articles et textes législatifs, du français au japonais. Plus particulièrement, ses intérêts de recherche portent sur l'évolution législative en matière de discrimination systémique et d'égalité professionnelle et, notamment, sur les lois en matière d'équité salariale et d'accès à l'égalité ; le droit de grève en France et au Québec - il a notamment publié sur le droit de grève des individus, l'occupation des milieux de travail, les dispositions anti-briseurs de grève, les poursuites civiles en cas de conflit de travail et la résolution des conflits et différends ; le harcèlement psychologique et moral au travail ; les tendances dans l'évaluation de la performance et le droit qui l'encadre ; l'histoire du droit du travail, surtout de la période d'après-guerre au Japon ; les lois sur les congédiements, l'interface entre le droit civil et le droit du travail, la liberté d'association et la convention collective.

  Ishii

 
   
 
           
    25 mars - 9 avril 2011

Shae McCrystal
University of Sydney, Australie

Shae McCrystal est professeure à la Faculté de droit de l'Université de Sydney et secrétaire de l'Australian Labour Law Association.

Variés, les travaux de Shae McCrystal portent notamment sur l'encadrement juridique de la grève et de la négociation collective en Australie. Nous recommandons à ce propos la lecture de l'ouvrage The Right to Strike in Australia qu'elle a publié chez Federation Press (2010). Outre ses travaux sur la grève et la négociation collective, Shae McCrystal a également publié une série d'articles sur les entrepreneurs indépendants et leur usage des lois sur la concurrence aux fins de négociation collective. À cet égard, mentionnons Collective Bargaining by Independent Contractors: Challenges from Labour Law, (2007), 20, Australian Journal of Labour Law, 1.

Livrables


Séminaire de recherche

  McCrystal  
   
 
           
    7-18 mars 2011

Christian Dufour
CRIMT, France
Adelheid Hege
Institut de recherches économiques et sociales (IRES), France / CRIMT


Adelheid Hege est chercheuse à l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) et Christian Dufour, retraité de l'IRES, est chercheur associé au CRIMT. Adelheid a été responsable de la Chronique internationale de l’IRES jusqu’au début de 2010 et Christian, de la Revue de l'IRES jusqu'à la fin de 2010. Tous deux sont impliqués dans le développement du thème sur la représentation collective du programme de recherche du CRIMT.    

Adelheid et Christian sont co-auteurs de nombreux rapports, articles et ouvrages. Leurs travaux portent sur l’évolution comparée des conditions de représentation des salariés, la transformation des syndicats (place des femmes, notamment), la négociation de la réduction du temps de travail, la négociation dans les petites entreprises, les conséquences de la précarisation des conditions de travail, les relations entre les représentant(e)s dans l'entreprise et les syndicats, les relations entre les représentant(e)s et les représenté(e)s. Leur ouvrage L’Europe syndicale au quotidien, la représentation des salariés dans les entreprises en Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie (Peter Lang, 2002) constitue une référence incontournable sur la représentation syndicale en Europe.

Livrables


Séminaire de recherche
Médiathèque

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications d'Adelheid et de Christian dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous le thème 4).

  Dufour

Hege
 
         
    2010      
           
    7-9 novembre 2010

Ron McCallum
University of Sydney, Australie / CRIMT

Ron McCallum est professeur à la Faculté de droit de l'Université de Sydney et cochercheur au CRIMT. Il est également président du Comité des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées, poste auquel il a été élu pour la première fois en novembre 2008. Premier rapporteur de la Convention des Nations Unies sur les personnes handicapées (mars 2009), il a ensuite été nommé président du Comité en octobre 2009. Signe de l'immense appui qu'il a suscité dans l'exercice de ces fonctions, son mandat a récemment été reconduit pour quatre ans.

Ron McCallum fut le tout premier titulaire de la Chaire Blake-Dawson-Waldron en droit industriel de la faculté de droit de l'Université de Sydney, où il enseigne toujours le droit du travail et procédural. Il est aussi la première personne totalement aveugle a avoir été nommée professeur titulaire dans une université australienne ou néozélandaise. Il a ensuite assumé un mandat de cinq ans (2002-2007) à titre de doyen de la faculté de droit de l'Université de Sydney, à nouveau comme premier titulaire totalement aveugle de cette charge. Ron McCallum a enseigné le droit au Osgoode Hall de l'Université York (Ontario, Canada), ainsi qu'à l'Université Duke (Caroline du Nord, États-Unis). En 2006, il a été fait officier de l'Ordre de l'Australie (AO) et, en 2011, a été nommé australien de l'année.

Ses travaux portent sur les droits humains, et notamment des personnes ayant un handicap, le droit du travail et de l'emploi et la citoyenneté industrielle. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons, McCallum's Top Workplace Relations Cases: Labour Law and the Employment Relationship as Defined by Case Law (2008, CCH: Sydney), La citoyenneté au travail, dans Michel Coutu et Gregor Murray (Eds.), Travail et citoyenneté: Quel Avenir ? (2010, PUL: Québec), Ron McCallum, In Search of Origins: Blindness in History and Law, 2010, 33 (2), Australian Bar Review, pp.146-159 et Jamieson, S., Reeve, B., Schofield, T. et McCallum, R., OHS Prosecutions: Do They Deter Other Companies From Offending?, 2010, 26 (3), Journal of Health, Safety and Environment, pp. 213-231.

Livrables


Séminaires de recherche 1, 2
Médiathèque

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Ron dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 2 et 3).

  McCallum  
   
 
           
    18 octobre - 11 novembre 2010

Anthony Ferner
De Montfort University, Royaume-Uni / CRIMT

Anthony Ferner est professeur au Department of Human Resource Management de l'Université De Montfort et cochercheur au CRIMT.

Ses travaux portent, notamment, sur les pratiques d'emploi et de travail dans les firmes multinationales. En outre, il est spécialiste de l'effet sociétal sur la gestion des multinationales américaines. Signalons la parution de deux ouvrages récents, l'un avec Phil Almond (Eds.), American Multinationals in Europe. Managing Employment Relations Across National Borders, (2006, Oxford University Press Europe), puis l'autre avec Javier Quintanilla et Carlos J. Sánchez-Runde (Eds.) Multinationals, Institutions and the Construction of Transnational Practices. Convergence and Diversity in the Global Economy, (2006, Basingstoke : Palgrave). Parmi ses autres intérêts de recherche, mentionnons les relations d'emploi comparées, la diffusion de l'innovation et la gestion des sociétés d'État.

Livrables


Séminaire de recherche

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications d'Anthony dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment sous le thème 1).

  McCallum  
   
 
           
    5-11 octobre 2010

Jorge Carrillo
El Colegio de la Frontera Norte, Mexique / CRIMT
Redi Gomis Hernández
El Colegio de la Frontera Norte, Mexique
María Silvana Gurrera
Ministerio del Trabajo, Empleo y Seguridad Social, Argentine

Jorge Carrillo et Redi Gomis Hernández sont chercheurs au Colegio de la Frontera Norte, et Maria Silvana Gurrera est fonctionnaire au ministère argentin du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale. Jorge est cochercheur au CRIMT, alors que Redi et Maria Silvana sont collaborateurs.

Jorge Carrillo est spécialiste des chaînes de valeur mondiales, des investissements directs à l'étranger, notamment dans les zones franches d'exportation, des grappes industrielles et des pratiques de travail et d'emploi dans les firmes multinationales. Redi Gomis s'intéresse aux pratiques de travail et d'emploi dans les entreprises de hautes technologies, de même que du secteur des télécommunications et Maria Silvana, outre son travail au ministère du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale de l'Argentine, réalise une thèse de doctorat à l'Université de Buenos Aires. Au nombre de leurs publications, mentionnons les ouvrages La maquiladora en datos. Resultados de una encuesta sobre tecnologia y aprendizaje de Jorge Carrillo et Redi Gomes (2004, El Colegio de la Frontera) et La industria aeroespacial en Baja California. Caracteristicas productivas y competencias laborales y profesionales, de Alfredo Hualde et Jorge Carrillo (2007, El Colegio de la Frontera), ainsi qu'une série de rapports en lien avec l'enquête que mène le réseau INTREPID sur les entreprises multinationales (projet 1.1 du programme scientifique du CRIMT).

Livrables


Séminaire de recherche

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Jorge dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 1 et 5).

  Carrillo

Gomis

Silvana

 
   
 
       
    3 mai - 21 juin 2010

Phil Almond
De Montfort University, Royaume-Uni / CRIMT

Phil Almond est professeur au Department of Human Resource Management de l'Université De Montfort et cochercheur au CRIMT.

Ses travaux portent principalement sur la gestion des ressources humaines dans les sociétés multinationales. Signalons à ce propos la publication d'un ouvrage récent avec Anthony Ferner (Eds.), American Multinationals in Europe. Managing Employment Relations Across National Borders, (2006, Oxford University Press). Au nombre de ses autres intérêts de recherche, mentionnons les relations industrielles dans une perspective comparée et les débats autour des variétés de capitalisme.  

Depuis le printemps 2010, il pilote un projet sur les sociétés multinationales, la gouvernance infranationale et les ressources humaines (une initiative de recherche qui fait écho au projet 5.3.3 du programme scientifique du CRIMT). Ce projet explore les rapports entre les acteurs de la gouvernance économique infranationale (incluant les acteurs gouvernementaux, les agences pour le développement, les institutions de recherche et de formation, les syndicats et les organisations patronales) et les sociétés multinationales opérant dans leur espace, ainsi que les effets de ces relations sur les marchés du travail et les systèmes économiques aux niveaux local et régional.

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Phil dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment sous les thèmes 1 et 5).

  Almond  
   
 
           
    6-16 juin 2010

Jonathan Lavalle
University of Limerick, Irlande

Jonathan Lavelle est chercheur au Department of Personnel and Employment Relations du Kemmy Business School, à l’Université de Limerick. Il a récemment (2009) complété un doctorat en gestion des ressources humaines. Il a également complété un postdoctorat au Kemmy Business School, pour lequel il a reçu une bourse de l’Irish Research Council for the Humanities and Social Sciences (IRCHSS).       

Ses travaux portent sur les pratiques d’emploi et de gestion des ressources humaines dans les entreprises multinationales. Il contribue actuellement à plusieurs projets de recherche, dont le volet irlandais de l’enquête sur les entreprises multinationales menée par le réseau INTREPID (initiative faisant écho au projet 1.1 du programme scientifique du CRIMT) et le projet de Phil Almond, cochercheur au CRIMT, sur les firmes multinationales, la gestion des ressources humaines et la gouvernance infrarégionale. Au nombre de ses publications récentes mentionnons : Lavelle, J., A. McDonnell et P. Gunnigle (2009) Human Resource Practices in Multinational Companies in Ireland: A Contemporary Analysis, Dublin: The Stationery Office, Lavelle, J., P. Gunnigle, P et A. McDonnell (2008)
Unions on the edge? Industrial Relations in Multinational Companies in Ireland, dans Hastings, T. (Ed.) The State of our Unions, Dublin: Liffey Press, McDonnell, A., P. Gunnigle et J. Lavelle (2010) Learning transfer in multinational companies: Explaining inter-organisation variation, Human Resource Management Journal, 20 (1), pp. 23-43, Lavelle, J., P. Gunnigle et A. McDonnell (2010) Patterning Employee Voice in Multinational Companies, Human Relations, Vol. 63, No. 3, pp. 395-418 et Gunnigle, P., J. Lavelle et A. McDonnell (2009) Subtle but deadly? Union avoidance through 'double breasting' among multinational companies, Advances in Industrial and Labor Relations, 16, pp. 51-74.

  Lavelle  
   
 
           
    2-27 mai 2010

Anne Trebilcock
Conseillère académique au Centre de droit international de l'Université de Paris Ouest Nanterre, La Défense et ancienne conseillère juridique de l'Organisation internationale du travail (OIT)

Anne Trebilcock est conseillère académique au Centre de droit international de l’Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense, où elle coédite avec J.M. Thouvenin un manuel sur le droit social international. Jusqu'en 2008, elle était conseillère juridique de l'Organisation internationale du travail, où elle a assumé diverses responsabilités. Elle a rejoint le Département des normes internationales du travail de l'OIT après avoir enseigné à l'Université de San Diego et travaillé comme éditrice à l'Institut Max Planck de droit public et international comparé.

Au nombre de ses intérêts de recherche : les défis contemporains du droit international public et sa mise en oeuvre, les problèmes juridiques des organisations internationales, l’intégration régionale et le développement, le droit international social et, en particulier, le droit international du travail. Soulignons parmi ses publications les plus récentes : Using Development Approaches to Address the Challenge of the Informal Economy for Labour Law, dans Guy Davidov et Brian Langille (Eds.) Boundaries and Frontiers of Labour Law:  Goals and Means in the Regulation of Work (Oxford: Hart Publishing, 2006), ainsi que International labour standards and the informal economy , dans Jean-Claude Javillier et Bernard Gernigon (Eds.) Les normes internationales du travail: un patrimoine pour l’avenir – Mélanges en l’honneur de Nicolas Valticos (Geneva : ILO, 2004).

Livrables


Séminaire de recherche

  Trebilcock  
   
 
           
    12-26 mars 2010

Rachel Beaujolin-Bellet
Reims Business School, France

Rachel Beaujolin-Bellet est professeure au Reims Management School, chercheuse associée à la Chaire «Mutations, Innovations, Anticipations» de l'IAE de Paris (Paris-Sorbonne) et vice-présidente de l'AGRH en charge des groupes de recherche thématiques.        

Depuis 15 ans, ses travaux de recherche portent sur les processus de restructuration (de leurs décisions et leur mise en oeuvre) et les dispositifs de régulation sociale censés les encadrer. Elle a notamment coordonné la partie française des travaux de recherche du programme européen MIRE (Monitoring Innovative Restructuring in Europe) piloté par Syndex. Au nombre de ses publications récentes, mentionno
ns : Transitions professionnelles à l’issue de plans sociaux : des parcours chaotiques ?, avec M. Bobbio et Y. Moulin, Education Permanente, 2009, n°181, Restructurations d’entreprises : des recherches pour l’action, avec G. Schmidt (Ed.), Vuibert, Collection AGRH, 2008, Le territoire, laboratoire d’innovations en matière de gestion des conséquences des restructurations, Revue de Gestion des Ressources Humaines, 2008, L’anticipation partagée des restructurations à l’épreuve des faits, avec Cornolti C., Kuhn A., Moulin Y, Travail et Emploi,2007, Les vertiges de l’emploi, l’entreprise face aux réductions d’effectifs, Ed. Grasset / Le Monde, 1999.

Livrables

Séminaire de recherche
Médiathèque

  Beaujolin  
   
 
           
    15 février - 30 août 2010

Chloé Guerbette
Université Pierre-Mendès-France Grenoble II, France

Chloé Guerbette est doctorante en Gestion des ressources humaines à l’Université Pierre-Mendès-France Grenoble II.   

Ses recherches portent sur la compétence du collectif ouvrier dans les industries de procès. Elle s’intéresse notamment aux sources de coopération chez les individus contraints au fonctionnement collectif et aux modes de coordination de leurs tâches respectives. Elle appréhende ces questions par le biais de l'analyse des représentations sociales.    

Aux fins de son séjour au CRIMT, Chloé Guerbette a bénéficié d’une bourse de mobilité de la région Rhône Alpes.

  Chloe  
   
 
           
    13 janvier - 28 février 2010

Lourdes Susaeta
IESE Business School, Espagne

Lourdes Susaeta est professeure agrégée à l’Université Computense de Madrid (UCM) et chercheuse associée au IESE Business School. Elle a complété une thèse de doctorat à l’UCM dont le titre est Determinant Factors in the Transfer of the Workforce Diversity Policy: An Analysis of  Foreign Subsidiaries in Spain.    

Ses recherches portent sur les pratiques de gestion des ressources humaines dans les entreprises multinationales. Elle s’intéresse plus particulièrement aux politiques de gestion de la diversité de la main-d’œuvre, de même qu'aux questions touchant l’immigration. Au cours des 4 mois (en deux séjours) qu’elle a passés au CRIMT, Lourdes a développé un projet de recherche sur les pratiques de gestion de la diversité dans les entreprises multinationales au Canada et en Espagne.

Elle est également membre de l’équipe espagnole qui participe au projet INTREPID sur les pratiques des entreprises multinationales (fait écho au projet 1.1 du programme scientifique du CRIMT).

Livrables

Atelier de recherche

  Susaeta  
     
    2009      
           
    20 octobre - 20 décembre 2009

Lourdes Susaeta
IESE Business School, Espagne

Lourdes Susaeta est professeure agrégée à l’Université Computense de Madrid (UCM) et chercheuse associée au IESE Business School. Elle a complété une thèse de doctorat à l’UCM dont le titre est Determinant Factors in the Transfer of the Workforce Diversity Policy: An Analysis of  Foreign Subsidiaries in Spain.    

Ses recherches portent sur les pratiques de gestion des ressources humaines dans les entreprises multinationales. Elle s’intéresse plus particulièrement aux politiques de gestion de la diversité de la main-d’œuvre, de même qu'aux questions touchant l’immigration. Au cours des 4 mois (en deux séjours) qu’elle a passés au CRIMT, Lourdes a développé un projet de recherche sur les pratiques de gestion de la diversité dans les entreprises multinationales au Canada et en Espagne.

Elle est également membre de l’équipe espagnole qui participe au projet INTREPID sur les pratiques des entreprises multinationales (fait écho au projet 1.1 du programme scientifique du CRIMT).

  Susaeta  
   
 
           
    3 septembre - 5 novembre 2009

Guglielmo Meardi
University of Warwick, Royaume-Uni

Guglielmo Meardi est membre de l’Industrial Relations Research Unit (IRRU) et professeur à l’Université de Warwick, en Angleterre. Il a étudié les sciences politiques à l’Université de Milan, a complété des études de maîtrise en sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, puis obtenu un doctorat en sciences politiques et sociales de l’Institut universitaire européen de Florence.

Chercheur de haut niveau, il a beaucoup publié au cours des dernières années (voir la page de l'auteur), principalement sur l’évolution du syndicalisme et le développement des régimes de relations industrielles en Europe centrale et orientale, une région sur laquelle son expertise est largement reconnue. Durant son séjour au CRIMT, Guglielmo Meardi a travaillé à la rédaction d’un ouvrage sur le mouvement syndical en Europe de l’est. Il a également profité de son séjour pour étudier les relations industrielles en Amérique du Nord, de façon à contribuer au programme de M.A. en International Employment Relations de l’Université de Warwick.

Livrables

Séminaire de recherche
Médiathèque

  Meardi  
   
 
           
    Septembre 2009 - août 2010

Martin Gallié
Université McGill, Canada / CRIMT

Martin Gallié est avocat et docteur en droit international des Universités de Montréal (LL.D) et Paris XI. Sa thèse a porté sur l’Accord de Cotonou et l’intégration dissymétrique des droits humains et des normes de l’Organisation mondiale du commerce. Il occupe maintenant un poste de professeur au Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal.       

Ses recherche portent sur le droit social et les organisations internationales, ainsi que sur les théories tiers-mondistes du droit international. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons : Le droit du travail et la coopération européenne au développement - Le cas de l’Accord Cariforum-CE, 2009, 1, Revue belge de droit international, 144, Introduction aux Third World Approaches To International Law, Études internationales, vol.XXXIX, n°1, 2008, pp. 17-39 et La coopération ACP-CE et l’immigration : de la Partie IV du Traité de Rome à l’Accord de Cotonou, dans D. Dormoy et H. Slim (Eds.),
Réfugiés, immigration clandestine et centre de rétention des immigrés clandestins en droit international, Bruylant Editions de l’Université de Bruxelles, 2008, pp. 119-175.

Dans le cadre de son séjour au CRIMT, Martin a réalisé un postdoctorat à la faculté de droit de l’université McGill, en collaboration avec Adelle Blackett. Il a alors bénéficié du support financier du CRIMT et du Laboratoire de recherche sur le Droit du travail et le Développement (LLDRL) de l’Université McGill. Ses travaux portaient alors sur les accords de coopération Nord-Sud dans le domaine du travail. Au travers cet objet, il s’est intéressé à la manière dont les théories tiers-mondistes du droit international traitent de la question de l’exploitation, de la division internationale du travail (Nord-Sud, de classe, de genre…) et du développement du droit international du travail.

  Gallie  
   
 
           
    11-15 mai 2009

Christian Dufour
CRIMT, France
Adelheid Hege
Institut de recherches économiques et sociales (IRES), France / CRIMT


Adelheid Hege est chercheuse à l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) et Christian Dufour, retraité de l'IRES, est chercheur associé au CRIMT. Adelheid a été responsable de la Chronique internationale de l’IRES jusqu’au début de 2010 et Christian, de la Revue de l'IRES jusqu'à la fin de 2010. Tous deux sont impliqués dans le développement du thème sur la représentation collective du programme de recherche du CRIMT.    

Adelheid et Christian sont co-auteurs de nombreux rapports, articles et ouvrages. Leurs travaux portent sur l’évolution comparée des conditions de représentation des salariés, la transformation des syndicats (place des femmes, notamment), la négociation de la réduction du temps de travail, la négociation dans les petites entreprises, les conséquences de la précarisation des conditions de travail, les relations entre les représentant(e)s dans l'entreprise et les syndicats, les relations entre les représentant(e)s et les représenté(e)s. Leur ouvrage L’Europe syndicale au quotidien, la représentation des salariés dans les entreprises en Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie (Peter Lang, 2002) constitue une référence incontournable sur la représentation syndicale en Europe.

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications d'Adelheid et de Christian dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous le thème 4).

  Dufour

Hege
 
   
 
           
    29 avril - 31 mai 2009

Chrysal Kenoukon
Université d’Abomey-Calavi, Bénin

Chrysal Kenoukon est professeur-chercheur à l’École nationale d’administration et de magistrature de l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin. il est également consultant en gouvernance sociale des entreprises. Le 29 janvier 2011, il a défendu avec succès sa thèse de doctorat à l’Université catholique de Louvain. Décernée par l’Université Abomey-Calavi du Bénin, celui-ci portait la mention très honorable avec les félicitations du jury.      

Ses recherches portent sur l’effectivité des normes internationales du travail (OIT) dans les pays de l’Afrique francophone de l’ouest et, plus particulièrement, sur la mise en œuvre et le respect du droit, de la liberté et de la démocratie syndicale. Il travaille également sur les questions de discrimination en milieu du travail, le travail forcé et le travail des enfants en Afrique francophone de l’ouest. À cet égard, il s'intéresse notamment aux mécanismes de contrôle législatif, administratif, juridictionnel, quasi-juridictionnel et non juridictionnel.  Au nombre de ses publications, mentionnons Effectivité et efficacité des normes fondamentales et prioritaires de l'OIT : les cas du Bénin et du Togo, Institut international d'études sociales et Organisation internationale du
Travail
, OIT, 2007.  

Chrysal rendait visite au CRIMT dans le cadre de son programme des boursiers mondiaux de recherche (Global Visiting Scholars).

  Chrysal  
   
 
           
    30 mars - 12 mai 2009

Damián Pierbattisti
Université de Buenos Aires, Argentin

Damián Pierbattisti est chercheur à l’Institut de recherche en sciences sociales Gino Germani de la Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Buenos Aires, en Argentine. Damián a complété un doctorat en Science Sociale à l’Université Paris I Panthéon–Sorbonne. Sa thèse s’intitulait
Destruction et reconstruction des identités au travail en Argentine: la privatisation d’ENTel 1990-2002.     

À l'occasion de son séjour au CRIMT, Damián a mené des recherches sur les transformations des identités au travail dans le secteur public au Canada, notamment dans le cadre des processus de privatisation d’entreprises publiques. Il est l'auteur, notamment, de La privatización de los cuerpos. La construcción de la proactividad neoliberal en el ámbito de las telecomunicaciones, 1991-2001 (2008, Prometeo libros).

Livrables

Séminaire de recherche

Le séjour de Damián a été financé par le programme des échanges universitaires Canada-Argentine et par le CRIMT, dans le cadre de son programme des boursiers mondiaux (Global Visiting Scholars).

  Damian  
   
 
           
    6-12 mars 2009

Ulrich Mückenberger
Université de Hambourg, Allemagne

Ulrich Mückenberger est professeur de droit à la Faculté des Sciences économiques et sociales de l’Université de Hambourg et, depuis 2003, directeur de la recherche au Centre of International Studies, au sein de la même Université. Depuis 2009, il siège également sur le comité exécutif du Centre sur la mondialisation et la gouvernance (CGG). Il a effectué plusieurs séjours de recherche à l’étranger à titre de professeur invité, notamment  à l'Institut universitaire européen de Florence, à la Faculté de droit de l'Université de Nantes, au Centre d’éthique et de politique sociale de l'Université de Brême et au Département des sciences juridiques de l'Université de Bari.

Il co-dirige actuellement une initiative de recherche sur les réseaux transnationaux d’élaboration des normes (
transnational norm-building networks). Au nombre de ses publications récentes, mentionnons : Workers´ Representation at the Plant and Enterprise Level, dans B. Hepple et B. Veneziani (Eds.) The Transformation of Labour Law in Europe. A Comperative Study of 15 Countries. 1945-2004, 2009, Hard Publishing, Oxford, pp. 233-262 et Alternative Mechanisms of Voice Representation, dans B. Bercusson et C. Estlung (Eds.) Regulation Labour in the Wake of Globalisation. New Challenges. New Instituions, 2008, Hart Publishing, Oxford, pp. 227-251.

Livrables

Séminaire de recherche
Séminaire international sur l'éthique et la responsabilité sociale
Médiathèque

  Muckenberger  
   
 
           
    Mars 2009

Barry Eidlin
University of California at Berkeley, États-Unis / CRIMT

Barry Eidlin complète actuellement un doctorat à l’Université de Californie à Berkeley sous la direction de Kim Voss, cochercheuse au CRIMT.     

Au travers ses recherches, il s’intéresse aux facteurs qui permettent d’expliquer l’évolution contrastée des taux de syndicalisation au Canada et aux États-Unis. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons 'Upon This (Foundering) Rock': Minneapolis Teamsters and the Transformation of U.S. Business Unionism, 1934-1941,
Labor History, Vol. 50, No. 3, August 2009, pp. 249-267, Firm Entry and Wages: Impact of Wal-Mart Growth on Earnings throughout the Retail Sector (with Arindrajit Dube and Bill Lester), University of California, Berkeley Institute for Research on Labor and Employment Working Paper Series No. iirwps-126-05 et A Downward Push: The Impact of Wal-Mart Stores on Retail Wages and Benefits (with Arindrajit Dube and Bill Lester), University of California, Berkeley Labor Center Report, December 2007. Il possède également une riche expérience à titre d’organisateur pour les Teamsters for a Democratic Union (TDU).     

Son séjour de recherche a été financé par le CRIMT et l’Association of Canadian Studies in the US (ACSUS-Enders Graduate Fellowship).

Livrables

Atelier de recherche

  Eidlin  
         
    2008      
           
    15-30 octobre 2008

Christian Dufour
CRIMT, France

Christian Dufour, maintenant retraité de l'IRES, est chercheur associé au CRIMT. Il était responsable de la Revue de l'IRES jusqu'à la fin de 2010. Il est impliqué dans le développement du thème sur la représentation collective du programme de recherche du CRIMT.    

Christian est co-auteur, avec Adelheid Hege, de nombreux rapports, articles et ouvrages. Ses travaux portent sur l’évolution comparée des conditions de représentation des salariés, la transformation des syndicats (place des femmes, notamment), la négociation de la réduction du temps de travail, la négociation dans les petites entreprises, les conséquences de la précarisation des conditions de travail, les relations entre les représentant(e)s dans l'entreprise et les syndicats, les relations entre les représentant(e)s et les représenté(e)s. Son ouvrage L’Europe syndicale au quotidien, la représentation des salariés dans les entreprises en Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie (Peter Lang, 2002), co-écrit avec Adelheid Hege, constitue une référence incontournable sur la représentation syndicale en Europe.

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Christian dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous le thème 4).

  Dufour  
   
 
           
    22-30 septembre 2008

Anthony McDonnell
University of South Australia, Australie

Au moment d'effectuer son séjour au CRIMT, Anthony McDonnell était Irish Research Council for the Humanities and Social Sciences (IRCHSS) Scholar à l’Université de Limerick, en Irlande. Il a récemment complété (2010) une thèse de doctorat sous la direction de Patrick Gunnigle et Michael Morley. Cette dernière portait sur le développement des capacités managériales et organisationnelles au sein des entreprises multinationales. Il enseigne maintenant à l’University of South Australia.       

Ses intérêts de recherche incluent le pouvoir discrétionnaire et l’autonomie des dirigeants des filiales de multinationales, les relations industrielles dans les entreprises multinationales et la gestion des compétences. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons: (
1) McDonnell, A., P. Stanton et J. Burgess (2011) Multinational Enterprises in Australia: Two Decades of International Human Resource Management Research Reviewed, Asia Pacific Journal of Human Resources, 49,1, pp. 9-35, (2) McDonnell, A. et D.G. Collings (2011) ‘The Identification and Evaluation of Talent in MNEs’, dans H. Scullion et D. G. Collings (Eds.), Global Talent Management, Routledge: London and New York,(3) McDonnell, A. et J. Connell (2011) ‘Managing Performance in the 21st Century: Challenges and Issues’, dans J. Connell et S. O’Toole (Eds.), People Development: Developing individuals, managers and organisations, Tilde Publishing, Sydney, (4) McDonnell, A.,C. Hickey et P. Gunnigle (2011) ‘Global Talent Management: Exploring Talent Identification in the Multinational Enterprise’, European Journal of International Management, 5, 2, pp. 174-193 et (5) Collings, D. G., A. McDonnell, P. Gunnigle e J. Lavelle (2010) Swimming against the Tide: Outward Staffing Flows from Multinational Subsidiaries, Human Resource Management (US), 49, 4, pp. 575-598.     

Enfin, soulignons qu'Anthony est membre du réseau INTREPID (dont les activités font écho au projet 1.1 du programme de recherche du CRIMT) et qu'une bourse du Irish Canada University Foundation (ICUF) lui a permis d’effectuer son séjour de recherche au CRIMT.

  McDonnell  
   
 
           
    11 septembre -10 octobre 2008

Céline Etre
Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, France / CRIMT

Céline Etre est juriste pour l'association SHERPA. Le 28 septembre 2009, elle complétait une thèse en droit social intitulée
Valeur juridique des textes éthiques des multinationales. Contribution à l’étude de la R.S.E sous la direction de Martine Le Friant, collaboratrice au CRIMT.     

Elle s'intéresse principalement à la RSE en droit français. Plus précisément, elle intervient sur les différents outils juridiques applicables aux textes éthiques (codes de conduite, chartes d’entreprises, principes d’action) émis par les multinationales.       

Alors qu'elle était étudiante, elle a participé à des travaux pluridisciplinaires menés à l'Université Lille 1, à l’IFRESI (Institut Fédératif de Recherche sur des Economies et Sociétés Industrielles) et au CLERSE (Centre Lillois d’Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques), à la Faculté des Sciences économiques et sociales, dans le cadre d’un programme financé par la Région-Nord-Pas-de-Calais (Contrat Plan Etat-Région).       

Elle s’est vu décerner une bourse d'échanges du CRIMT qui lui a permis d'effectuer un stage d’un mois à Montréal. Elle en a profité pour animer un atelier de recherche.

Livrables

Atelier de recherche

  Celine Etre  
   
 
           
    8 septembre 2008 - 24 octobre 2008

Paul Marginson
University of Warwick, Royaume-Uni / CRIMT

Paul Marginson est professeur au Warwick Business School de l’Université de Warwick, directeur de l’Industrial Relations Research Unit (IRRU) de l'Université de Warwick et cochercheur au CRIMT. Il a également été éditeur du British Journal of Industrial Relations, et a représenté le Economic and Social Research Council du Royaume-Uni auprès du groupe chargé de superviser le déroulement du Britain’s Workplace Employment Relations Surveys.

Ses intérêts de recherche recoupent trois axes principaux : premièrement, l’européanisation des relations industrielles, incluant l’interaction entre les développements à l’échelle nationale et européenne, la coordination transfrontalière de la négociation et le dialogue social au niveau sectoriel et l’évolution des comités d’entreprise européens. Deuxièmement, la négociation collective comme mode de gouvernance de la relation d’emploi, incluant une étude récente sur les systèmes de rémunération variable. Troisièmement, les pratiques d’emplois dans les entreprises multinationales, sujet sur lequel il a récemment effectué une enquête d'envergure portant sur les opérations des multinationales au Royaume-Uni. Cette étude, parallèle à une dizaine d'initiatives semblables menées dans d'autres pays, fait écho au projet 1.1 du programme scientifique du CRIMT. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons European Integration and Industrial Relations: Multi-level Governance in the Making, en collaboration avec Keith Sisson, Arrowsmith, J. et P. Marginson (2006,  Palgrave Macmillan), Variable Pay and Collective Bargaining in British Retail Banking,
British Journal of Industrial Relations, 49 (2011) pp. 54-79 et Edwards, T., P. Edwards, A. Ferner, P. Marginson et O. Tregaskis, Multinational companies and the diffusion of employment practices from outside the country of origin Explaining variation across firms, Management International Review, 50 (2010), pp. 613-634.

Livrables

Atelier de recherche
Séminaire de recherche
Médiathèque

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Paul dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notammen,t sous le thème 1).

  Marginson  
   
 
           
    1 septembre 2008 - 31 août 2009

Corinne Gendron
Université du Québec à Montréal, Canada

Corinne Gendron est professeure au Département d’organisation et de ressources humaines de l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’Université du Québec à Montréal. En 2004, elle devient titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’UQAM, où elle mène de front plusieurs programmes de recherche sur le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises, la mondialisation, les mouvements sociaux économiques et le commerce équitable.

Elle a publié plusieurs ouvrages dont Vous avez dit développement durable ? (2007, Presses international Polytechnique), Le développement durable comme compromis. La modernisation écologique de l'économie à l'ère de la mondialisation (2006, Presses de l'Université du Québec), La gestion environnementale et ISO 14001 (2004, Presses de l'Université de Montréal) et le Développement durable et participation publique (2003, Presses de l'Université de Montréal), avec Jean-Guy Vaillancourt. Elle a publié de nombreux articles sur la thématique du développement durable, de la responsabilité sociale et des nouvelles formes de régulation, et a prononcé bon nombre de conférences sur ces différents thèmes de recherche. Elle agit également à titre d’experte auprès d’organismes privés et publics, puis elle est régulièrement sollicitée au Québec et à l'étranger pour son expertise sur la responsabilité sociale et le développement durable.

Livrables

Séminaire de recherche
Médiathèque

  Gendron  
   
 
           
    22 août - 14 septembre 2008

Michel Goyer
University of Warwick, Royaume-Uni

Michel Goyer est professeur au Département des relations industrielles et de comportement organisationnel de l’Université de Warwick. Il détient un doctorat en sciences politiques du Massachusetts Institute of Techonology (MIT). Il a également enseigné au Birkbeck College (University of London) et au London School of Economics and Political Science.      

Ses travaux portent sur la gouvernance d’entreprise en Allemagne et en France, le rôle des institutions dans les pays capitalistes, et l’organisation du travail en France. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons : Corporate governance. dans G. Morgan, J. Campbell, C. Crouch, O.K. Pedersen et R. Whitley (Eds.) The Oxford handbook of comparative institutional analysis (2010, Oxford University Press) et Capital Mobility, Varieties of Institutional Investors, and the Transforming Stability of Corporate Governance in France and Germany, dans B. Hancke, M. Rhodes et M. Thatcher (Eds.) Beyond Varieties of Capitalism: Conflict, Contradictions, and Complementarities in the European Economy (2007, Oxford University Press).

  Goyer  
     
    2007  
       
    15 août - 31 octobre 2007

Franck Lecompte
Institut universitaire européen, Italie / CRIMT

Franck Lecomte est Doctorant à l’Institut Universitaire Européen (IUE) de Florence où, depuis 2006, il prépare une thèse intitulée « Le pôle patronal. Rencontre et élaboration d’un nouveau concept d’employeur » sous la direction de Marie-Ange Moreau. Titulaire d’une licence en droit à l’Université de Bourgogne au cours de laquelle il a effectué, en 2004, un Erasmus à la Queen’s University of Belfast (QUB), il a prolongé son cursus universitaire à l’Institut d’Études du Travail de Lyon (IETL).

S’intéressant à toutes questions touchant de près ou de loin à la normativité dans les univers du travail tant en droit international, européen ou interne (France et Royaume-Uni plus particulièrement), il a participé au projet de recherche sur les restructurations en Europe AgirE  et est membre du groupe de travail en droit social de l’IUE. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons : Un autre Viking dans le prétoire (2010), 3, Revue Internationale de droit économique, pp. 297-323 et avec Claire Marzo, Le refus d'être transféré: droit comparé (2010), Droit social, pp. 698-710.

  Lecomte  
   
 
           
    Janvier - avril 2007

Christian Thuderoz
INSA-Lyon, France / CRIMT

Christian Thuderoz est professeur de sociologie à l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon et cochercheur au CRIMT.

Ses recherches s'articulent autour de deux thématiques principales : l'entreprise comme institution, et la négociation comme processus de décision et comme art moral et solidaire. Collaborateur de longue date du CRIMT et de ses chercheurs québécois, il a publié de nombreux articles et livres scientifiques, dont Sociologie de la négociation, 2e édition avec Reynald Bourque (2011, Éditions la Découverte), Qu’est-ce que négocier ? Sociologie du compromis et de l’action réciproque (2010, Presses Universitaire de Rennes), Sociologie des entreprises, 3e édition (2010, Éditions la Découverte), ainsi que Le répertoire de l'opposition au travail,
Revue française de sociologie, 2010, 51 (3), pp. 427-460 et The Repertoire of Employee Opposition, dans P. Thompson, C. Smith (Eds.), Working Life: Renewing Labour Process Analysis, 2010, Palgrave Macmillan : Basingstoke, pp. 136-158, tous deux co-écrits avec Jacques Bélanger, professeur à l'Université Laval et codirecteur du CRIMT.

À l’occasion de ce second séjour au CRIMT, Christian Thuderoz
a co-organisé, puis présidé le séminaire international Enjeux et transformations de la négociation sociale.

Livrables


Séminaire international sur la négociation sociale


Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Christian dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 3 et 5).

  Thuderoz  
     
    2006  
           
    1-30 septembre 2006

Michel Goyer
University of Warwick, Royaume-Uni

Michel Goyer est professeur au Département des relations industrielles et de comportement organisationnel de l’Université de Warwick. Il détient un doctorat en sciences politiques du Massachusetts Institute of Techonology (MIT). Il a également enseigné au Birkbeck College (University of London) et au London School of Economics and Political Science.      

Ses travaux portent sur la gouvernance d’entreprise en Allemagne et en France, le rôle des institutions dans les pays capitalistes, et l’organisation du travail en France. Au nombre de ses publications récentes, mentionnons : Corporate governance. dans G. Morgan, J. Campbell, C. Crouch, O.K. Pedersen et R. Whitley (Eds.) The Oxford handbook of comparative institutional analysis (2010, Oxford University Press) et Capital Mobility, Varieties of Institutional Investors, and the Transforming Stability of Corporate Governance in France and Germany, dans B. Hancke, M. Rhodes et M. Thatcher (Eds.) Beyond Varieties of Capitalism: Conflict, Contradictions, and Complementarities in the European Economy (2007, Oxford University Press).


Livrables

Séminaire de recherche

  Goyer  
   
 
           
    30 avril - 14 juin 2006

Christian Thuderoz
INSA-Lyon, France / CRIMT

Christian Thuderoz est professeur de sociologie à l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon et cochercheur au CRIMT.

Ses recherches s'articulent autour de deux thématiques principales : l'entreprise comme institution, et la négociation comme processus de décision et comme art moral et solidaire. Collaborateur de longue date du CRIMT et de ses chercheurs québécois, il a publié de nombreux articles et livres scientifiques, dont Sociologie de la négociation, 2e édition avec Reynald Bourque (2011, Éditions la Découverte), Qu’est-ce que négocier ? Sociologie du compromis et de l’action réciproque (2010, Presses Universitaire de Rennes), Sociologie des entreprises, 3e édition (2010, Éditions la Découverte), ainsi que Le répertoire de l'opposition au travail, Revue française de sociologie, 2010, 51 (3), pp. 427-460 et The Repertoire of Employee Opposition, dans P. Thompson, C. Smith (Eds.), Working Life: Renewing Labour Process Analysis, 2010, Palgrave Macmillan : Basingstoke, pp. 136-158, tous deux co-écrits avec Jacques Bélanger, professeur à l'Université Laval et codirecteur du CRIMT.


À l’occasion de ce séjour au CRIMT, Christian Thuderoz a monté, puis donné le cours interuniversitaire CRIMT-ERI 6606
Réorganisation du travail. Outils, innovations, dynamiques. Plusieurs cochercheurs du CRIMT ont collaboré à ce cours en donnant des séminaires sur différents aspects de la réorganisation du travail et de l'entreprise.

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Christian dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 3 et 5).

  Thuderoz  
   
 
           
    24-27 avril 2006

Tony Edwards
King's College London, Royaume-Uni / CRIMT

Tony Edwards est professeur de gestion des ressources humaines (GRH) au King’s College de l’Université de Londres. Il est également cochercheur au CRIMT.    

Ses recherches portent sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises multinationales, ainsi que sur la perméabilité des frontières nationales au transfert des pratiques de GRH. Il s’intéresse plus particulièrement aux cas où les innovations introduites dans les filiales étrangères sont réintroduites dans ceux de l’espace domestique, phénomène qu’il a baptisé la ‘diffusion à rebours’ ou 'diffusion inversée' (reverse diffusion). Au nombre de ses autres intérêts de recherche, mentionnons l’influence du pays d'origine de l'entreprise multinationale sur les pratiques de GRH, de même que les conséquences des fusions-acquisitions sur les pratiques de gestion des ressources humaines. Membre du réseau INTREPID (projet 1.1 du programme scientifique du CRIMT), Tony Edwards est également l'auteur de nombreux articles et rapports et co-auteur, avec Chris Rees, de International HRM: Globalization, National Systems and Multinational Companies, 2nd Edition (2010, Pearson Education : London).

Livrables

Séminaire de recherche

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Tony dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous le thème 1).

  TEdwards

 
   
 
           
    3-7 avril 2006

Jill Rubery
University of Manchester, Royaume-Uni / CRIMT

Jill Rubery est professeure à l’Université de Manchester et cochercheuse au CRIMT. Elle détient un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat en économie de l’Université de Cambridge. Jill a travaillé à titre de consultante auprès de l’OIT, de l’OCDE, de la CE et de la CEE-ONU. Elle est souvent invitée à prendre la parole lors de colloques et de congrès universitaires, de même que lors des conférences de l’OCDE et de la présidence européenne. Elle a notamment présenté le fruit de ses recherches au conseil européen des ministres de l’emploi et de l’équité.

Dans le cadre de ses recherches, Jill Rubery s'intéresse à la variabilité de l’organisation du travail et de l’emploi, d’une société à l’autre. Elle cherche à comprendre les raisons de ces différences et leurs conséquences sur la performance économique des entreprises, la justice sociale et l’équité entre les travailleurs et les travailleuses. De façon plus particulière, elle s’intéresse au rôle que jouent les employeurs dans la constitution du marché travail, à l’impact de l’environnement social et institutionnel sur l’emploi, à la façon dont ces différents systèmes répondent aux nouveaux défis économiques et sociaux et à la modernisation de l’emploi et des systèmes de soutien mis en place par l’État. Mentionnons, au nombre de ses publications récentes Fragmenting Work: Blurring Organisational Boundaries and Disordering Hierarchies (2005, Oxford University Press), avec M.P. Marchington, D. Grimshaw et H. Willmott et Systems of Production: markets, organisations and performance (2003, Routledge), avec B. Burchell, S. Deakin et J. Michie.

Livrables

Atelier de recherche
Séminaire de recherche
Cours de maître

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de Jill dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous le thème 5).

  Rubery  
         
    2005      
           
    5 septembre - 5 octobre 2005

John Lewer
University of Newcastle, Australie

John Lewer est professeur de relations industrielles et de gestion des ressources humaines à l'Université de Newcastle. Au moment de sa visite au CRIMT, il dirigeait l'Employment Relations Group de l'École de gestion de l'Université de Newcastle. Il détient un baccalauréat et une maîtrise en relations commerciales (avec spécialisation en relations industrielles) de l'Université of New South Wales et un doctorat de l'Université de Newcastle.

Avant de joindre l'Université de Newcastle, John Lewer a dirigé le Department of Business Studies du Hunter Institute of Technology. Il a aussi brièvement agi à titre de membre de l'exécutif de la New South Wales TAFE Teachers' Association, et fut consultant auprès d'entreprises du secteur privé dans les domaines du changement, du développement organisationnel et de la négociation collective. Mentionnons, au nombre de ses publications Understanding Australian Industrial Relations (2008, Thompson), avec Robyn Alexander et Peter Gahan.

  Lewer  
     
    2004  
           
    20 juin -14 juillet 2004

Georgina Murray
Griffith University, Australie
David Peetz
Griffith University, Australie / CRIMT

Georgina Murray est professeure d'économie politique au département des arts, des médias et de la culture de l'Université Griffith, en Australie. Ses principaux intérêts de recherche incluent l'histoire du marxisme, la sociologie du droit, les théories féministes, les variétés du capitalisme et le processus de mondialisation. Elle a étudé, puis enseigné la sociologie à l'Université de Auckland (Nouvelle-Zélande) avant de déménager en Australie, en 1990. Elle est l'auteure de nombreux livres et articles, dont Capitalist Networks and Social Power in Australia and New Zealand (2006, Ashgate Press) et Women of the Coal Rushes (2010, UNSW Press), avec David Peetz.

David Peetz est professeur de relations industrielles à l'Université Griffith et cochercheur au CRIMT. Ses intérêts de recherche incluent l'appartenance syndicale, les stratégies de recrutement, les politiques de rémunération, les contrats individuels, la durée du travail et son intensification. Il est l'auteur de Unions in a Contrary World (1999, Cambridge University Press), de Brave New Workplace (2006, Allen&Unwin) et de Women of the Coal Rushes (2010, UNSW Press), avec Georgina Murray. David écrit de la poésie et des chansons satiriques et chante avec le Brisbane Reconciliation Choir Songlines, ainsi qu'avec son propre groupe, les Absolutely Scandalous. Il commente régulièrement l'actualité dans les médias. David fut président de l'Association of Industrial Relations Academics of Australia and New Zealand (AIRAANZ).

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications de David dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 2 et 4).

  Georgina

Peetz
 
   
 
           
    Février - mai 2004

Jane Stinson
Retraitée, Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Canada

Ancienne directrice de la recherche au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Jane Stinson a consacré sa carrière à la promotion de l'égalité économique et de la justice sociale, de même qu'à l'amélioration des salaires et des conditions de travail des membres de son syndicat. Elle a produit de nombreux écrits pour le SCFP sur l'augmentation du salaire des femmes, la discrimination et la promotion de l'égalité. La recherche qu'elle entreprenait au moment de son séjour au CRIMT portait sur les causes, l'étendue et les conséquences de la privatisation des services publics au Canada, incluant le rôle qu'ont joué les accords de libre-échange dans ce processus.

Jane Stinson a été membre du Groupe de consultations sectorielles sur le commerce extérieur (GCSCE), membre du sous-comité sur les impacts sociaux et les enjeux liés aux milieux de travail du Comité consultatif sur l'autoroute de l'information (CCAI) et sur le conseil d'administration du Centre canadien des politiques alternatives (CCPA). Elle est aujourd'hui associée à l'Institut canadien de recherches sur les femmes (ICREF) et à la Faculté des sciences sociales de l'Université McMaster.

  Stinson  
     
    2003      
           
    Automne 2003 - printemps 2004

Arnulfo Arteaga García
Universidad Autónoma Metropolitana, Mexique


Arnulfo Arteaga Garcia enseigne à l'Universidad Autónoma Metropolitana du Mexique, où il est professeur à temps complet depuis 1997. Il est également cochercheur au CRIMT, où il a été reçu à titre de premier boursier mondial (Global Visiting Scholar).

Ses travaux portent sur les milieux de travail en tant que sites de contestation par les acteurs sociaux. Un de ses principaux objectifs de recherche est d'élucider en quoi les nouvelles politiques d'entreprise et les nouvelles formes d'organisation et de compromis au travail - plus particulièrement dans le cadre controversé de la «Nueva Cultura Laboral» introduite par le président Zedillo en 1996 - influent sur la citoyenneté au travail. Pour lui, il s'agit notamment de voir si, au-delà du discours patronal, les milieux de travail dits de "hautes performances", et en particulier ceux où les arrangements font l'objet de négociation avec des représentants autonomes du pouvoir politique, peuvent être à la base d'un nouveau type de citoyenneté au travail.

Livrables


Séminaire de recherche
Entrevue avec Arnulfo Arteaga Garcia
Trabajo y ciudadanía. Una reflexión para la sociedad del siglo XXII

Veuillez également regarder la section 'publications' de ce site pour consulter la liste des publications d'Arnulfo dont le thème est en lien avec le projet CRSH-GTRC du CRIMT (notamment, sous les thèmes 2 et 3).
  Arteaga  
           
           
    Haut de la page      
           
Menu contextuel
2012 >
2011 >
2010 >
2009 >
2008 >
2007 >
2006 >
2005 >
2004 >
2003 >