INTRANET / LISTE D'ENVOIS / CONTACT
    S'abonner à CRIMT2011 sur Twitter
    ENGLISH
    THÈMES DE RECHERCHE      
   
THÈME 1 : Les entreprises multinationales et les chaînes de valeur mondiales
THÈME 2 : Les nouvelles frontières de la citoyenneté au travail
THÈME 3 : La restructuration de l’État et de ses modes de régulation
THÈME 4 : Repenser la représentation collective
THÈME 5 : Les dynamiques de l’avantage institutionnel comparé
 
       
    THÈME 1 : Les entreprises multinationales et les chaînes de valeur mondiales  
   

Coordonnateurs : Jacques Bélanger, Patrice Jalette

L'analyse du comportement des entreprises multinationales (EMNs) est essentielle à la compréhension des dynamiques de la régulation du travail en contexte de mondialisation. Le thème 1 mobilise trois voies complémentaires d'analyse pour y parvenir. La première s’intéresse à la manière dont les EMNs, loin d’agir en marge de la société, structurent les systèmes économiques nationaux et s’ajustent, souvent de manières contrastées, aux différents contextes institutionnels et sociétaux. La seconde redirige l’attention sur la restructuration des phases de l’activité productive, ainsi que sur la manière dont les chaînes de valeur mondiales, en croisant les régimes d'emploi nationaux et internationaux, exacerbent le problème de la territorialité institutionnelle. Enfin, la troisième pose un regard sur les processus émergents d'hybridation institutionnelle par lesquels les anciens et les nouveaux acteurs collectifs cherchent à réguler les EMNs, à l’intérieur et au-delà des frontières nationales.


Projet 1.1 : Firmes multinationales et pratiques en matière d'emploi

Le projet 1.1 mobilise une vaste étude des EMNs et de leurs pratiques en matière d'emploi. Sur la base d'enquêtes menées auprès de dirigeants d'EMNs opérant au Canada et dans une dizaine d'autres pays, des cochercheurs et collaborateurs (réunis au sein d'un réseau international appelé INTREPID - Investigation of Transnationals' Employment Practices: an international database) collaborent afin d'élucider la manière dont les EMNs s'ajustent, souvent de façons contrastées, aux différents contextes institutionnels et sociétaux. En particulier, la recherche insiste sur les facteurs susceptibles d'expliquer ces contrastes, notamment les effets institutionnels des pays d'origine et d'accueil et la façon dont les filiales mobilisent le contexte institutionnel local (et les ressources qu'il confère) dans leurs interactions avec la maison mère. D'où l'intérêt pour les mécanismes de diffusion des pratiques entre sites et pays (un contribution spécifique), tant au sein des EMNs que de leurs réseaux de clients et de fournisseurs.

Cochercheurs : Jacques Bélanger, Patrice Jalette, Christian Lévesque, Gregor Murray, Linda Rouleau, Tania Saba, Phil Almond, Graciela Bensusán, Jorge Carrillo, Paul K. Edwards, Tony Edwards, Anthony Ferner, Patrick Gunnigle, Paul Marginson, Valeria Pulignano, Olga Tregaskis / Collaborateurs : Carmen Alcala, Timothy Bartram, Brendon Boyle, John Burgess, David Collings, Oscar Contreras Montellano, Maria de los Ángeles Pozas, Vickie Dekocker, Marcelo Delfini, Enrique Dussel Peters, Analia Erbes, Redi Gomis Hernández, Paul Gooderham, María Silvana Gurrera, Noreen Heraty, Alfredo Hualde Alfaro, Bernardo Kosacoff, Ryan Lamare, Arturo Lara, Jonathan Lavelle, Evelyne Leonard, Anthony McDonnell, Bárbara Medwid, Dana Minbaeva, Michael Morley, Steen Erik Navrbjerg, Marta Novick, Karen Olsen, Héctor Palomino, Ismael Plascencia, Javier Quintanilla, Adrián Ramos, Veronica Robert, Sofia Rojo Brizuela, Clemente Ruiz Durán, Helen Russell, Gitika Sablock, Rocío Sánchez Mangas, Cecilia Senén González, Pauline Stanton, Christina Roe Steen, Lourdes Susaeta, Lucía Tumini, Marie Vandenbroeck, Peter Waring, Gabriel Yoguel.

Site Web - équipe britannique
Site Web - équipe irlandaise


Projet 1.2 : La restructuration des entreprises et des chaînes de valeur mondiales

Utilisant la méthodologie de référence développée par le European Monitoring Centre on Change, le première contribution (1.2.1) vise à tracer un portrait d'ensemble des restructurations industrielles au Québec et au Canada. En insistant sur les changements structuraux que connaît le secteur manufacturier canadien, ce portrait est mis en apposition à celui d'autres contextes nationaux afin de tirer des leçons de la place changeante du Canada dans les chaînes de valeur mondiales. D'un point de vue complémentaire, la deuxième contribution (1.2.2) vise l'examen critique de l'effectivité des interventions du droit du travail en regard des restructurations au Canada. En s'intéressant aux effets produits intentionnellement ou non par le droit sur les processus de restructuration, il s'agit de mesurer si, en contexte syndiqué, les règles juridiques découlant des conventions collectives sont en mesure de palier le caractère lacunaire des normes du travail, en particulier celles relatives aux licenciements collectifs.

Contribution 1.2.1 : Restructurations et chaînes de valeur mondiales : mise en
perspective multidimensionnelle et comparée

Cochercheurs : Patrice Jalette, Linda Rouleau, Philippe Barré, Graciela Bensusán, Étienne Cantin, Jorge Carrillo, Michel Coutu, Robert Hickey, John Holmes, Mélanie Laroche, Marie-Ange Moreau, David Peetz, Philippe Pochet, Valeria Pulignano, Tod Rutherford / Collaborateurs : Georgina Murray, Chris Schenk.

Contribution 1.2.2 : Les restructurations industrielles au Canada en contexte de
mondialisation et de crise économique mondiale

Cochercheurs : Michel Coutu, Renée-Claude Drouin, Laurence Léa Fontaine, Patrice Jalette, Annette Jobert, Tania Saba.


Projet 1.3 : La régulation sociale des EMNs et des chaînes de valeur mondiales

La manière dont les EMNs et leurs chaînes de valeur transcendent les régimes d'emploi nationaux met en lumière la problématique de la territorialité institutionnelle. En découle un processus de restructuration institutionnelle et d'hybridation par lequel les anciens et les nouveaux acteurs collectifs (ainsi que d'autres parties prenantes) cherchent à réguler les EMNs. Dans le cadre de ces processus contestés, les acteurs mobilisent les sources nationales et supranationales de réglementation du travail au moyen de divers mécanismes de régulation sociale (les droits fondamentaux au sens de l'ONU et de l'OIT, les codes de conduite, les normes ISO 26000 et SA8000, les pactes mondiaux, les accords-cadres internationaux, la consommation responsable, etc.). Le thème 1.3 s'intéresse à la façon dont ces différentes formes de régulation sociale interagissent entre elles, ainsi qu'à leur efficacité relative à renforcer la protection des travailleurs et des travailleuses.

Cochercheurs : Adelle Blackett, Reynald Bourque, Renée-Claude Drouin, Marc-Antonin Hennebert, Gregor Murray, Gilles Trudeau, Graciela Bensusán, Lance Compa, Jeanne Dancette, Isabelle Daugareilh, Mélanie-Dufour Poirier, Martin Dumas, Isabelle Duplessis, Lyse Langlois, Christian Lévesque, Valeria Pulignano, Claude Rioux (chercheur associé), Ian Robinson, Dominic Roux, Pierre Verge, Don Wells / Collaborateur : Nikolaus Hammer.


Projet 1.4 : Disparition des centres décisionnels au Canada ?

L'économie politique canadienne se caractérise, notamment, par le nombre élevé de filiales d'entreprises américaines qui la compose. Pour certains, la signature de l'accord de libre-échange nord-américain, la mobilité accrue du capital et l'impact des nouvelles technologies sur le redéploiement des opérations des EMNs mettent en péril l'autonomie des filiales canadiennes. Le projet 1.4 cherche à voir dans quelle mesure les sociétés américaines évident leurs centres décisionnels établis au Canada. Si certaines voix plus critiques soutiennent que les activités résiduelles de ces sociétés sont en rupture avec le contexte institutionnel local, privant potentiellement les installations canadiennes de nouveaux mandats, d'autres, plus optimistes, y voient la promesse d'une plus grande mobilité sur le plan de la division mondiale du travail. Le projet 1.4 entend confronter ces deux thèses à la lumière de l'expérience canadienne récente.

Cochercheurs : Harry Arthurs, Jacques Bélanger, Patrice Jalette, Christian Lévesque, Gregor Murray, Gilles Trudeau.


 
    Projet 1.5 : Les acteurs mondialisés : gestionnaires de fonds et d'EMNs

Les études les plus récentes sur les entreprises multinationales (EMNs) remettent en cause le mythe de l'organisation omnisciente et stratégiquement cohérente. Les EMNs sont des espaces contestés au sein desquels les acteurs jouent, à différents niveaux et au travers l'expression de relations de pouvoir plus ou moins structurées. Seule la recherche menée directement auprès des gestionnaires mondialisés peut permettre d'identifier les ressources et les aptitudes propres aux acteurs les mieux à même de tirer profit de ces jeux globaux. Pareils arguments peuvent être développés pour d'autres types d'acteurs (inspecteurs du travail, administrateurs publics, responsables d'immigration, juges et commissaires, leaders syndicaux, etc.), chacun d'eux cherchant à composer avec la multiplication des sources et des niveaux de régulation. Ce constat nous a conduit à définir un sous-ensemble de projets novateurs (1.5, 2.6, 3.6, 4.5 et 5.5) liés les uns aux autres. Nous les avons nommés les 'initiatives des acteurs mondialisés'.

Cochercheurs : Tony Edwards, Phil Almond, Paul K. Edwards, Gregor Murray, Linda Rouleau / Collaborateur : David Collings.
 
   


     
    ACTIVITÉS DE RECHERCHE      
           
    1. Animation scientifique


     
    Colloques internationaux


(2011) Les EMNs, les chaînes de valeur mondiales et la régulation du travail


Séminaires internationaux


(2010) Employment Relations in Multinational Corporations
(2010) Multinationals and Employment (Activité 'Savoirs partagés')
(2009) L'éthique et la régulation sociale de l'entreprise
(2009) La crise du secteur manufacturier (Activité 'Savoirs partagés')
(2008) Human Resource Practices in MNCs (Activité 'Savoirs partagés')


Séminaires réguliers


(2010) Power, Institutions and the Cross-National Transfer of Practices within MNCs
(2010) Les EMNs et la représentation au travail: les cas du Mexique et de l'Argentine
(2010) L'entreprise en restructuration
(2010) La méthode biographique à l'étude des gestionnaires
(2010) Organiser la résistance contre un plan social en France
(2010) Le transfert des pratiques de gestion de la diversité au sein des filiales
(2009) Is Ireland the 51st State for U.S. Multinationals?
(2009) L'entreprise comme vecteur du progrès social : la fin ou le début d'une époque ?
(2008) Valeur juridique des textes éthiques des multinationales
(2008) Employee Voice in Multinational Companies: do Country of Origin Effects Matter?
(2008) Vers une nouvelle façon d'aborder les restructurations à l'échelle européenne
(2008) The Nature of International Integration and HR Policies in MNCs


    2. Contenu audiovisuel


Colloques internationaux



(2010) Les sytèmes de représentation au travail

Atelier : La représentation des travailleurs dans les firmes multinationales
Conférence : Développement, consommation et emploi "durables"
Conférence : Représentation collective des travailleurs : vecteur de développement durable
Conférence : 'Keep Your Head High': Adaptions and Struggles of Australian Women Miners
Conférence : Droit des rapports collectifs et restructuration d'entreprise
Conférence : Analysis of the Trade-Union Coordination to Restructuring in Europe


Séminaires internationaux


(2009) L'éthique et la régulation sociale de l'entreprise


Séminaires réguliers


(2010) Organiser la résistance contre un plan sociale en France
(2009) L'entreprise comme vecteur du progrès social : la fin ou le début d'une époque ?
(2008) Employee Voice in Multinational Companies: do Country of Origin Effects Matter?
(2008) Vers une nouvelle façon d'aborder les restructurations à l'échelle européenne
(2008) The Nature of International Integration and HR Policies in MNCs


    3. Étudiants


Post-doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2009-2010)  Annette Hayden (Université de Montréal)
(2008-2009)  Marc-Antonin Hennebert Faulkner (King's College London)


 
    Doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2012)  Philippe Bergeron (Université de Montréal)
(2010)  Jonathan Lavelle (University of Limerick)
(2010)  Anthony McDonnell (University of Limerick)
(2009)  Céline Être (Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse)


 
    Doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
   
{Nom_de_l_étudiant} ({Institution}) (Projet / Contribution : {Projet})


 
    4. Bibliographie sélective


 
    Ouvrages collectifs, monographies et numéros thématiques de revues scientifiques


(2008) Enjeux et défis des restructurations d'entreprise (Management international)
(2008) Restructuring in the New EU Member States (Peter Lang)
(2009) Building Anticipation of Restructuring in Europe (Peter Lang)
(2010) L'entreprise en restructuration. Dynamiques ... (Presses Universitaires de Rennes)
(2011) The Regulation of Work and Employment in Global Firms (à paraître - Col. Routledge)
(2012) Perspectives multidimensionnelles sur les restructurations (à paraître, Col. - PUL)


    Articles de revues scientifiques


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Titre_du_collectif}, {Volume_Numéro}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}
 
   

Chapitres de livres


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Éditeurs}, {Titre_du_collectif}, {Maison_d_édition}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}
 
         
           
    THÈME 2 : Les nouvelles frontières de la citoyenneté au travail      
   

Coordonnateurs : Stéphanie Bernstein, Jean Charest, Judy Fudge, Guylaine Vallée

Le thème 2 traite de la citoyenneté au travail et de la façon dont elle a agit, conceptuellement et sur le plan normatif comme vecteur d’inclusion et d'exclusion en matière d’exercice des droits et privilèges liés au travail. Au Canada, l’emploi et la citoyenneté furent les deux principales plateformes de socialisation des risques au long de la vie. Historiquement, le droit et les politiques du travail ont donné une acception étroite à celles-ci, excluant de facto les travailleurs précaires, ceux qui occupent la sphère de la reproduction sociale ou qui ne jouissent pas du statut de citoyen. L'objectif du thème 2 et de ses projets associés est de jeter un regard critique sur l’état du droit et des politiques publiques en matière de travail et d’emploi, et de développer diverses alternatives qui permettent de répartir plus équitablement les risques sociaux associés au travail, tout en répondant plus adéquatement aux préoccupations normatives des hommes et des femmes.


Projet 2.1 : Le travail vulnérable

Le projet 2.1 s'intéresse aux interactions entre les changements dans l'organisation des entreprises et la situation sociale des travailleurs et travailleuses (genre, statut de citoyenneté, race, appartenance ethnique), et à la manière dont celles-ci fragilisent certains segments de la main-d'œuvre. Que ce soit par l'analyse de causes entendues par la Commission des normes du travail du Québec, des effets de l'obligation de disponiblité du salarié, d'entrevues de femmes travailleuses autonomes ou œuvrent au sein de petites entreprises au Canada, d'entrevues de travailleurs et de travailleuses à faible revenu pris dans le tourbillon des réformes législatives en Australie (réformes qui ont un impact direct sur la prise de parole ouvrière à l'intérieur de l'entreprise) et de l'évaluation du rôle des agences d'interim, les différentes contributions associées au projet 2.1 (2.1.1 à 2.1.5) poussent l'analyse au-delà de la doctrine juridique en s'intéressant aux liens entre les contours changeants de l'entreprise et la vulnérabilité des travailleurs et travailleuses.

Contribution 2.1.1 : Morphologie changeante de l'entreprise et fragilisation de la main-
d'oeuvre

Cochercheuses : Guylaine Vallée, Stéphanie Bernstein, Urwana Coiquaud, Laurence Léa Fontaine, Lucie Morissette / Collaboratrice : Esther Paquet.

Contribution 2.1.2 : L'obligation de disponibilité du salarié : une nouvelle source de
précarité ou de flexibilité ?

Cochercheuses : Guylaine Vallée, Stéphanie Bernstein, Urwana Coiquaud, Laurence Léa Fontaine, Émilie Genin, Lucie Morissette / Collaboratrice : Nancy Martel.

Contribution 2.1.3 : Travailleuses autonomes ou oeuvrant au sein de petites entreprises
au Canada : perspectives d'avenir

Cochercheuse : Karen Hughes.

Contribution 2.1.4 : Travailleurs et travailleuses vulnérables : la citoyenneté dans les
milieux de travail

Cochercheuse : Barbara Pocock.

Contribution 2.1.5 : Travail d'interim, agences de placement et travail non libre : précarité dans un monde du travail en transformation

Cochercheuses : Judy Fudge, Kendra Strauss (chercheuse associée), Stéphanie Bernstein, Laurence Léa Fontaine, Guylaine Vallée


Projet 2.2 : Le travail migrant et immigrant : un cas de citoyenneté conditionnelle ?

Le projet 2.2 plonge dans l'interprétation juridique de la citoyenneté (et des formes et statuts d'immigration) afin de voir dans quelle mesure la notion de citoyenneté, au sens des tribunaux, ignore les mécanismes d'approvisionnement et d'utilisation de la main-d'œuvre à l'échelle internationale. S'intéressant d'abord au statut des travailleurs migrants au Canada (contribution 2.2.1), l'accent est mis tour à tour sur l'intégration des travailleurs immigrants dans les marchés du travail ruraux (contribution 2.2.2), les travailleurs sans-papier au Canada et à l'étranger (contribution 2.2.3) et le programme canadien des travailleurs agricoles saisonniers (contribution 2.2.4). Dans tous les cas, il s'agit d'élucider les conditions qui confèrent un statut de citoyens de seconde zone à certaines catégories de travailleurs (im)migrants. Cette mise au jour d'une citoyenneté conditionnelle permet d'explorer les frontières et les limites de la notion historique de citoyenneté sociale.

Contribution 2.2.1 : Le 'statut' des travailleuses et des travailleurs migrants au Canada

Cochercheuses : Stéphanie Bernstein, Judy Fudge, Adelle Blackett, France Houle, Guylaine Vallée / Collaboratrices : Dominique Caouette, Coleen Sheppard.

Contribution 2.2.2 : L'intégration des travailleurs immigrants dans les marchés du travail
ruraux

Cochercheuse : Charlotte Yates / Collaboratrices : Belinda Leach, Kerry Preibisch.

Contribution 2.2.3 : Travail, migration et immigration : perspective comparée

Cochercheuses : Isabelle Daugareilh, Guylaine Vallée, France Houle, Stéphanie Bernstein, Maria Lorena Cook / Collaboratrice : Dominique Caouette.

Contribution 2.2.4 : Citoyenneté segmentée et formes hybrides de gouvernance : le
programme canadien des travailleurs agricoles saisonniers

Cochercheurs : Judy Fudge, Don Wells, Stéphanie Bernstein, Adelle Blackett.


Projet 2.3 : Trajectoires professionnelles et risques sociaux tout au long de la vie

Le projet 2.3 explore les liens entre les trajectoires professionnelles et les risques sociaux. Utilisant la notion de cycle de vie comme unité d'analyse, il s'intéresse : a) à la nécessité de réviser les politiques publiques afin que celles-ci prennent acte des changements dans les rapports entre le travail, le chômage, les périodes de soin et la retraite ; et b) à la façon dont le temps de travail est organisé au quotidien, sur une base hebdomadaire et sur l'entièreté du cycle de vie, avec toutes les exigences de conciliation que cela suppose. Des exigences qui tantôt favorisent ou nuisent à l'efficacité du marché du travail, tantôt à l'assouvissement des besoins socioprofessionnels des travailleurs. La tension entre ces deux objectifs suppose que l'on accorde une attention particulière aux stratégies des acteurs sociaux et au rôle médiateur des structures de représentation dans l'atténuation des risques associés aux différents points d'entrée et de sortie du marché du travail.

Cochercheurs : Peter Berg, Gerhard Bosch, Jean Charest, Harry Arthurs, Émilie Genin, Barbara Pocock, Claude Rioux (chercheur associé), Jill Rubery, Kendra Strauss (chercheuse associée), Gilles Trudeau.


Projet 2.4 : La citoyenneté globale : pour l'intégration d'une perspective de genre

Le projet 2.4 s'intéresse au partage des gains et des risques liés à la reproduction sociale, au genre et aux frontières nationales. Il s'agit de théoriser en quoi le travail salarié duquel relève la citoyenneté pleine et entière repose sur la capacité de tout un chacun à prendre soin d'autrui. Est appliquée ici une perspective de genre à l'étude de la citoyenneté, tant sur le plan analytique que normatif. Trois perspectives complémentaires sont mobilisées : étudier les chaînes de soin – à la fois à l'intérieur et entre – le Canada, l'Australie, la Malaisie et les Philippines (contribution 2.4.1); donner corps à la notion de travail décent en l'appliquant à la situation des travailleuses et des travailleurs domestiques (contribution 2.4.2) ; analyser les conséquences sur le travail d'un changement de statut d'immigration et, plus particulièrement, s'intéresser au parcours de vie des femmes qui sont entrées au Canada par le biais du Programme des aides familiaux résidants et qui, par la suite, ont gagné l'accès formel au marché du travail (contribution 2.4.3).

Contribution 2.4.1 : Les chaînes de soin mondiales

Cochercheuses : Judy Fudge, Barbara Pocock / Collaboratrice : Fiona Williams.

Contribution 2.4.2 : Travail décent pour les travailleuses et les travailleurs domestiques

Cochercheuses : Adelle Blackett, Stéphanie Bernstein.

Contribution 2.4.3 : Changement de statut d'immigration et conséquences sur le travail

Cochercheuse : Karen Hughes / Collaboratrices :
Jill Hanley, Jaqueline Oxman-Martinez, Denise L. Spitzer.


Projet 2.5 : Pour aller au-delà de la définition traditionnelle de la relation d'emploi

Les quatre premiers projets conduisent tout naturellement au cinquième. Ce dernier vise à développer un cadre normatif, institutionnel et régulatoire qui permette l'institutionnalisation d'une nouvelle situation d'emploi typique, situation qui tienne compte des changements dans l'organisation des entreprises, de la mobilité des travailleurs (à l'intérieur et au-delà des frontières nationales), des trajectoires professionnelles et de la question de genre. Plus spécifiquement, il s'agit de voir si la notion d'aptitudes ('capacities') peut fournir les assises normatives suffisantes au fondement de nouveaux droits sociaux dont le but serait de minimiser les risques associés aux entrées et sorties du marché du travail et de permettre aux segments les plus vulnérables de la force de travail d'atteindre la pleine citoyenneté sociale, au travail comme hors-travail.

Cochercheurs : Judy Fudge, Stéphanie Bernstein, Adelle Blackett, Michel Coutu, Kendra Strauss (chercheuse associée), Guylaine Vallée.


Projet 2.6 : Les acteurs mondialisés : inspecteurs du travail et administrateurs publics

Cochercheurs : à préciser

Détails, voir thème 1, projet 1.5.
 
   


     
    ACTIVITÉS DE RECHERCHE      
           
    1. Animation scientifique


     
    Colloques internationaux


(2010) Les systèmes de représentation au travail


Séminaires internationaux


(2010) Blurring Legal Boundaries: Commercialization and Informationalization of Work
(2010) Travail décent pour les travailleuses domestiques (Activité 'Savoirs partagés')


 
    2. Contenu audiovisuel


Colloques internationaux



(2010) Les sytèmes de représentation au travail

Atelier : Quelles voix / voies pour les exclus du Wagner Act ? I

Atelier : Quelles voix / voies pour les exclus du Wagner Act ? II
Atelier : Quelles voix / voies pour les exclus du Wagner Act ? III
Conférence : Industrial Democracy in a Post-Wagnerian Era


Séminaires internationaux


(2010) Travail décent pour les travailleuses domestiques (Activité 'Savoirs partagés')


 
    3. Étudiants


Post-doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2008-2009)  Kendra Strauss (University of Victoria)


     
    Doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2011)  Catherine Earl (University of South Australia)
(2011)  Sabrina Ruta (Université de Montréal)
(2011)  Sarah Wall (University of Alberta)
(2009)  Austina Reed (McMaster University)


 
    Doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
   
{Nom_de_l_étudiant} ({Institution}) (Projet / Contribution : {Projet})


 
    4. Bibliographie sélective


 
    Ouvrages collectifs, monographies et numéros thématiques de revues scientifiques


(2010) Travail et citoyenneté. Quel avenir ? (Collection - PUL)
(2010) Vocational Training. International Perspectives (Collection - Routledge)
(2011) Regulating Decent Work for Domestic Workers (Revue Femmes et droit)
(2012) Professional Immigrant Women (à paraître - Revue Femmes et droit)
(2013) Temporary Work, Agencies, and Unfree Labour (à paraître - Collection - Routledge)


    Articles de revues scientifiques


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Titre_du_collectif}, {Volume_Numéro}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}

 
   
Chapitres de livres


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Éditeurs}, {Titre_du_collectif}, {Maison_d_édition}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}
 
         
           
    THÈME 3 : La restructuration de l’État et de ses modes de régulation      
   

Coordonnateurs :
Christian Brunelle, Michel Coutu, Lucie Morissette, Gilles Trudeau

Les efforts actuels de restructuration de l'État signalent un changement de paradigme, tant en ce qui a trait à la manière dont sont dispensés les services aux citoyens (nouvelle gestion publique et clientélisme) qu’à la façon dont les États régulent les conditions individuelles et collectives de l’ensemble des travailleurs (dans un double mouvement de ‘procéduralisation’ – caractérisé par la décentralisation de la production normative vers les acteurs non-étatiques et de ‘contractualisation’ – marqué par le retrait de l’État des régimes d’emploi universalistes à la faveur de modèles de régulation du travail où les politiques publiques s’effacent au profit d’accords privés). Les allers-retours entre les normes publiques et privées, universelles et particularisées, légiférées et produites par les acteurs, et nationales et internationales constituent autant d’aspects de la restructuration de l’État et de ses modes de régulation auxquels s’intéresse le thème 3 et ses projets associés.


Projet 3.1 : Restructuration de l'État et des modes de prestation des services publics

Le projet 3.1 porte sur les nouveaux modes de prestation des services publics, avec un penchant pour les comparaisons interrégionales et internationales. Au nombre de ses volets, notons une mise en parallèle critique des restructurations des fonctions publiques canadienne, britannique et australienne ; une analyse des nouveaux modes de prestation des services (privatisation et sous-traitance) dans les secteurs municipaux américain et canadien ; une étude des services de développement québécois et ontarien où les nouveaux acteurs non étatiques, tels que les groupes en faveur des droits pour les personnes handicapées, jouent un rôle essentiel ; et l'examen des processus de négociation collective dans le secteur de l'éducation supérieure, aux États-Unis et au Canada. L'une des hypothèses fortes veut que bien qu'à l'initiative des gouvernements, ces processus de restructuration demeurent perméables aux stratégies des acteurs et susceptibles d'être influencés par leurs actions.

Cochercheurs : Jean-Noël Grenier, Peter Fairbrother, Patrice Jalette, Robert Hickey, Ian Robinson / Collaborateurs : David Dobbie, Robert Hebdon


Projet 3.2 : La constitutionnalisation du droit du travail

Les droits fondamentaux se rapportant au travail gagnent en importance et contribuent au remodelage des régimes nationaux de régulation. En examinant les tensions entre les droits et les valeurs individuels, les traditions de solidarité ouvrière et d'action collective et les nouvelles dispositions légales telles que l'obligation d'accommodement, le projet 3.2 explore la façon dont la constitutionnalisation transforme le droit du travail. En particulier, la reconnaissance légale des droits fondamentaux par leur enchâssement dans la constitution réduit la marge d'autonomie des parties à la négociation collective, tout en obligeant les arbitres de grief à s'assurer de leur adhésion à ces valeurs fondamentales. Ce thème mobilise à la fois les formes de recherche traditionnelles en droit du travail (doctrinale et jurisprudentielle) et une démarche empirique qui repose sur la production d'études de cas, au Canada et à l'étranger.

Cochercheurs : Christian Brunelle, Harry Arthurs, Michel Coutu, Laurence Léa Fontaine, Judy Fudge, Anne-Marie Laflamme, Brian Langille, Martine Le Friant, Ron McCallum, Dominic Roux, Gilles Trudeau, Guylaine Vallée


Projet 3.3 : La justice dans les milieux de travail

Le projet 3.3 traite de la justice dans les milieux de travail. Il s'intéresse à la façon dont la 'constitutionnalisation' et la 'procéduralisation' du droit altèrent les règles qui régissent le milieu de travail, de même que la capacité de ces dernières à réaliser la dignité, la décence et l'équité au travail. Se basant sur l'expérience québécoise, une première contribution étudie la conduite des acteurs en matière de droits fondamentaux et l'efficacité des actions en justice qui en découlent. La seconde considère la 'contractualisation' des recours dans le cas des normes minimales du travail, où les acteurs et leurs arrangements privés sans examen minutieux jouent un rôle de plus en plus important dans la mise en œuvre et le contrôle des normes publiques. La question est de savoir si ces procédures sont à même d'assurer la justice dans les milieux de travail ou bien si, au contraire, elles en limitent l'accessibilité ?

Cochercheurs : Anne-Marie Laflamme, Dominic Roux, Christian Brunelle, Renée-Claude Drouin, Lyse Langlois, Gilles Trudeau, Guylaine Vallée.


Projet 3.4 : L'interface entre droit du travail national et international

Le projet 3.4 explore comment les multiples interactions entre le droit du travail national et international contribuent au remodelage des régimes nationaux de régulation. Pour citer un exemple saillant, une décision récente de la Cour suprême du Canada a renversé un important ensemble jurisprudentiel sur la base de normes et d'obligations internationales (Health Services and Support – Facilities Subsector Bargaining Assn. v. British Columbia, 2007 SCC 27). Ce projet implique à la fois l'analyse de l'évolution des règles en matière de droit international du travail, qu'elles soient d'origine publique (principalement de l'OIT) ou de nature privée (par exemple, les codes de conduite et les accords-cadres internationaux), et celle de l'impact du droit public international sur le droit canadien et, par ricochet, sur les stratégies des acteurs collectifs.

Cochercheurs : Dominic Roux, Pierre Verge, Graciela Bensusán, Adelle Blackett, Maria Lorena Cook, Lance Compa, Isabelle Daugareilh, Renée-Claude Drouin, Martin Dumas, Isabelle Duplessis, France Houle, Brian Langille, Marie-Ange Moreau, Gregor Murray, Gilles Trudeau.


Projet 3.5 : Repenser le droit du travail et la régulation étatique

Le projet 3.5 traite de la nature changeante des politiques publiques, de la réglementation étatique et du droit du travail. Il recoupe plusieurs disciplines, de la sociologie à la théorie du droit, en passant par l'analyse normative. De façon complémentaire, deux projets s'intéressent à l'élaboration des politiques publiques en matière de travail, en insistant sur les efforts (publics et de coulisse) de mobilisation des acteurs sociaux (contribution 3.5.3), au moment même où ces derniers se voient dévolue une part de plus en plus significative du processus normatif (contribution 3.5.4). Les trois projets suivants remettent en question les paradigmes dominants en droit du travail, tantôt en mobilisant la théorie du pluralisme juridique telle qu'applicable au Canada (contribution 3.5.1) et à l'étranger (contribution 3.5.2), tantôt en revisitant l'idée même du droit du travail (contribution 3.5.5). Une dernière contribution (contribution 3.5.6) fait le pont entre les thèmes 2 et 3 en proposant une relecture critique du concept de 'citoyenneté au travail', tel qu'utilisé en droit.

Contribution 3.5.1 : Pluralisme juridique et droit du travail

Cochercheurs : Michel Coutu, Harry Arthurs, Renée-Claude Drouin, Isabelle Duplessis, France Houle, Dominic Roux / Collaborateur : Guy Rocher.

Contribution 3.5.2 : À la recherche de nouveaux paradigmes : le pluralisme juridique, la
démocratie industrielle et l'avenir du droit du travail

Cochercheurs : Michel Coutu, Harry Arthurs, Graciela Bensusán, Adelle Blackett, Renée-Claude Drouin, Judy Fudge, Martine Le Friant, Ron McCallum, Marie-Ange Moreau, Gregor Murray, Guylaine Vallée, Pierre Verge / Collaborateurs : Claude Didry, Ruth Dukes, Romain Melot, Luca Nogler, Katherine V. Stone, Ulrich Mückenberger.

Contribution 3.5.3 : Les acteurs sociaux et l'élaboration des politiques en matière de
travail et d'emploi

Cochercheurs : Mélanie Laroche, Lucie Morissette, Philippe Barré, Jean Charest, Robert Hickey.

Contribution 3.5.4 : Acteurs, négociation et normes sociales

Cochercheurs : Reynald Bourque, Christian Thuderoz, Michel Coutu, Patrice Jalette, Mélanie Laroche, Claude Rioux (chercheur associé), Gilles Trudeau, Guylaine Vallée.

Contribution 3.5.5 : L'idée du droit du travail : entre passé et futur

Cochercheurs : Brian Langille, Harry Arthurs, Adelle Blackett, Judy Fudge / Collaborateur : Guy Davidov.

Contribution 3.5.6 : La citoyenneté au travail

Cochercheurs : Michel Coutu, Judy Fudge, Gregor Murray, Arnulfo Arteaga Garcia, Harry Arthurs, Graciela Bensusán, Stéphanie Bernstein, Christian Brunelle, Ron McCallum, Christian Thuderoz..


Projet 3.6 : Les acteurs mondialisés : juges et commissaires

Cochercheurs : Renée-Claude Drouin, Marie-Ange Moreau, Gilles Trudeau, Harry Arthurs, Graciela Bensusán, Isabelle Daugareilh, Judy Fudge, Ron McCallum / Collaborateur : Ulrich Mückenberger.

Détails, voir thème 1, projet 1.5
 
   


     
    ACTIVITÉS DE RECHERCHE      
           
    1. Animation scientifique


     
    Colloques internationaux


(2010) Les systèmes de représentation au travail


Séminaires internationaux



(2011) L'avenir du droit du travail
(2011) Freedom of Association in Private Transnational Law
(2011) Le droit du travail, quelle crise ?
(2011) The Role of the Judges in Global Social Regulation
(2010) The Idea of Labour Law
(2009) Justice et mondialisation II
(2009) Symposium Franco-Québécois en Droit Santé Travail (Activité 'Savoirs partagés')
(2008) Justice et mondialisation I


Séminaires réguliers


(2012) Regulating Employment: Between Universality and Selectivity
(2012) Le droit du travail français à l’épreuve des nouvelles TICs
(2011) La notion de 'politiques publiques' vue par la sociologie du droit
(2011) Humanizing the Other 70%: All Workers are Entitled to a Collective Voice
(2011) L'OIT...pourquoi faire ?
(2010) Chairing the United Nations Treaty Body on Disability
(2010) Blindness in the History and in the Law
(2010) Setting the Record Straight About International Labour Standard Setting
(2009) Labour Law and Economic Crisis - A European Perspective
(2009) The Making of Labour Law in Europe: A Comparative Study
(2009) Constitutionalizing Labour Rights: Paradox, Peril and Promise
(2009) Le droit social : quel avenir ?
(2009) Les réseaux transnationaux d'élaboration des normes
(2008) Pluralisme juridique et droit du travail


 
    2. Contenu audiovisuel


Colloques internationaux



(2010) Les sytèmes de représentation au travail

Plénière : Les enjeux contemporains de la représentation au travail
Table ronde : Les services et secteurs publics dans la tourmente économique I
Atelier : Les services et secteurs publics dans la tourmente économique II
Atelier : Les services et secteurs publics dans la tourmente économique III
Atelier : Les services et secteurs publics dans la tourmente économique IV
Atelier : Les services et secteurs publics dans la tourmente économique V
Atelier : Les services et secteurs publics dans la tourmente économique VI
Conférence : Conférence commémorative H.D. Woods
Conférence : Les relations de travail dans la Ligue Nationale de Hockey
Conférence : Le droit du travail décentré et l'avenir d'un droit des milieux de travail
Conférence : B.C. Health Services : entre protection et renforcement ?


Séminaires réguliers


(2011) La notion de 'politiques publiques' vue par la sociologie du droit
(2011) L'OIT...pourquoi faire ?
(2010) Chairing the United Nations Treaty Body on Disability
(2009) Labour Law and Economic Crisis - A European Perspective
(2009) Constitutionalizing Labour Rights: Paradox, Peril and Promise
(2008) Pluralisme juridique et droit du travail


 
    3. Étudiants


Post-doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2009-2010)  Martin Gallié (McGill University)


     
    Doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2012)  Mélanie Samson (Université Laval)
(2011)  Francisco F. Villanueva (Université de Montréal)
(2010)  Louis-Philippe Lampron (Université Laval)
(2010)  Julie Paquin (McGill University)


 
    Doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
   
{Nom_de_l_étudiant} ({Institution}) (Projet / Contribution : {Projet})

 
    4. Bibliographie sélective


     
    Ouvrages collectifs, monographies et numéros thématiques de revues scientifiques


(2008) Rapports hiérarchiques ou anarchiques des règles de droit ... (Wilson & Lafleur)
(2009) Rapports individuels et collectifs du travail (Lexis Nexis Canada)
(2009) Droit des rapports collectifs de travail (Éditions Yvon Blais)
(2010) Justice et mondialisation en droit du travail (Éditions Dalloz)
(2010) Droit international du travail - Perspectives canadiennes (Éditions Yvon Blais)
(2011) Les politiques du travail à l'ère de la mondialisation (à paraître, Collection - PUL)

(2011) Le pluralisme juridique. Autour de Jean-Guy Belley (à paraître - RCDS)
(2011) Les systèmes de représentation au travail (Relations industrielles)
(2011) Droit fédéral du travail (Éditions Yvon Blais)
(2011) The Idea of Labour Law (Oxford University Press)


 
    Articles de revues scientifiques


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Titre_du_collectif}, {Volume_Numéro}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}

 
   
Chapitres de livres


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Éditeurs}, {Titre_du_collectif}, {Maison_d_édition}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}
 
         
           
    THÈME 4 : Repenser la représentation collective      
   

Coordonnateurs
: Larry Haiven, Gregor Murray, Charlotte Yates

L’évolution des types d’emplois et des industries au sein desquelles ils s’insèrent, aussi bien que les valeurs et les caractéristiques sociodémographiques des travailleurs qui les occupent érodent la représentativité des syndicats. Ainsi, les effets à la fois synergiques et contradictoires des changements à l'organisation du travail, la prolifération des nouvelles formes d'emploi et l'internationalisation de la production et des services modifient la topographie de l'action syndicale. Le thème 4 s’intéresse à la façon dont les acteurs collectifs, et au premier chef les syndicats, répondent à ces changements. En particulier, il interroge la capacité des syndicats à faire leurs les nouvelles identités au travail, tout en se transformant à leur contact. Il se questionne aussi sur l’émergence de nouvelles formes organisationnelles (si ce n’est d'acteurs entièrement nouveaux) et sur le répertoire des ressources et des aptitudes à développer.


Projet 4.1 : Le renouveau syndical dans une perspective comparée

Prenant acte de l'important corpus normatif traitant du renouveau syndical, le projet 4.1 propose une métaévaluation comparative de l'acteur syndical. Préférant la mobilisation de concepts clés au fondement de l'action syndicale (ex. pouvoir, légitimité, démocratie, etc.) à celle de cas nationaux, le projet 4.1 revisite plusieurs débats caractéristiques de la pensée contemporaine sur la revitalisation de l'acteur syndical. Souvent prescriptifs, ceux-ci questionnent la marche à suivre: faut-il privilégier les changements structuraux ou les ajustements itératifs, le leadership et les stratégies formulées au sommet ou la démocratie issue de la base, les ressources internes ou les alliances externes, les discours transformateurs de la société et le syndicalisme de mouvement social ou l'agenda concurrentiel et les coalitions productives ? En dépassant ces positions manichéennes, le projet 4.1 vise à construire un consensus analytique qui permette l'ouverture de nouvelles avenues en recherche.

Cochercheurs : Christian Dufour, Gregor Murray, David Peetz, Charlotte Yates, Peter Fairbrother, Mona-Josée Gagnon, Larry Haiven, Adelheid Hege, Robert Hickey, Christian Lévesque, Barbara Pocock, Ian Robinson, Kim Voss / Collaborateurs : Rebecca Gumbrell-McCormick, Andrew J. Herod, Richard Hyman, Amanda Tattersall.


Projet 4.2 : Entre diversité et solidarité : les syndicats et les identités

Le projet 4.2 porte sur les initiatives syndicales visant à faire une place à l'expression de nouvelles identités collectives au travail ou à celles qui en étaient jusque-là exclues. Se basant sur la comparaison de cas nationaux (Canada, États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Afrique du Sud et France), les contributions associées au projet 4.2 explorent la propension à l'adhésion syndicale de divers groupes identitaires et notamment a) les raisons qui concourent ou non à leur engagement (contribution 4.2.1) ; b) les explications concurrentes de ces tendances et leur variation d'un cas national à l'autre (contribution 4.2.2) et c) l'influence qu'exercent ces segments de membership sur les pratiques des syndicats, leurs structures internes, leur manière d'aborder l'engagement politique et leur implication dans la société (contribution 4.2.3). Bref, la diversité accroît-elle les pressions internes en faveur du changement et, si oui, de quelle façon ?

Contribution 4.2.1 : Les femmes et les syndicats : perspective comparée

Cochercheurs : Charlotte Yates, Christian Dufour, Adelheid Hege, Barbara Pocock / Collaboratrices : Marlea Clarke, Amanda Tattersall.

Contribution 4.2.2 : Un défi aux solidarités héritées : organiser les non-traditionnellement
syndiqués

Cochercheurs : Charlotte Yates,Stéphanie Bernstein, Urwana Coiquaud, Christian Dufour, Jean-Noël Grenier, Adelheid Hege, Robert Hickey, Mélanie Laroche, Catherine Le Capitaine, Stéphane LeQueux, Ian Robinson, Don Wells / Collaboratrice : Suzanne Mills.


Projet 4.3 : Nouveaux acteurs, alliances et formes organisationnelles

Le projet 4.3 s'intéresse à l'émergence de nouveaux acteurs collectifs et formes organisationnelles. Partant de corps d'emplois emblématiques (ex. artistes à la pige, chauffeurs de taxi, camionneurs, personnel des services financiers), il explore le développement de nouvelles formes de représentation axées sur le réseautage (contribution 4.3.1). Certaines font concurrence aux syndicats ; d'autres s'expriment à même leurs structures. Une seconde série de contributions examine l'émergence de nouvelles formes organisationnelles – telles les groupes de défense des salariés, les lobbys citoyens et les 'Workers Centres' – qui prennent en charge les exclus des régimes de représentation collective (contribution 4.3.2). Enfin, une dernière contribution multiscalaire (contribution 4.3.3) redirige l'attention sur les alliances syndicales internationales. Au cœur de l'analyse, les réseaux transfrontaliers horizontaux créés en réponse au redéploiement des EMNs et de leurs chaînes de valeur.

Contribution 4.3.1 : La représentation réticulaire (en réseau)

Cochercheurs : Larry Haiven, Urwana Coiquaud, Laurence Léa Fontaine, Charles Heckscher, Robert Hickey, Catherine Le Capitaine, Marie-Josée Legault / Collaboratrices : Judy Haiven, Johanna Weststar.

Contribution 4.3.2 : Les réseaux transfrontaliers

Cochercheurs : Peter Fairbrother, Marc-Antonin Hennebert, Christian Lévesque, Brice Adanhounme (chercheur associé), Reynald Bourque, Christian Dufour, Mélanie Dufour-Poirier, Adelheid Hege, Robert Hickey, Gregor Murray, Valeria Pulignano / Collaborateurs : Mark Anner, Michèle Descolonges, Michael Fichter, Rebecca Gumbrell-McCormick, Nikolaus Hammer, Richard Hyman.

Contribution 4.3.3 : Nouveaux acteurs, nouvelles alliances

Cochercheurs : Stéphanie Bernstein, Étienne Cantin, Urwana Coiquaud, Martin Dumas, Mona-Josée Gagnon, Stéphane LeQueux, Lucie Morissette, Ian Robinson, Don Wells, Charlotte Yates.


Projet 4.4 : Leadership et aptitudes : pour un renforcement du pouvoir syndical

Le projet 4.4 explore les sources de renforcement du pouvoir syndical en contexte de mondialisation. La contribution 4.4.1 repose sur une étude comparative des innovations susceptibles d'accroître le pouvoir syndical, une attention particulière étant portée aux aptitudes développées sur le plan local. La contribution 4.4.2 met l'emphase sur le transfert de pratiques exemplaires au sein des syndicats. En analysant les schémas de diffusion et l'efficacité des stratégies de renouveau syndical adoptées dans différents contextes nationaux, celle-ci vise à distinguer ce qui est de l'ordre de l'apprentissage stratégique de ce qui relève d'un simple souci d' « évoquer l'agir » en périodes d'incertitude. La contribution 4.4.3 s'attache à mesurer l'importance des récits dans la médiation d'intérêts divers qui s'expriment en réponse au changement, en mobilisant des notions telles que l'agenda, les ressources discursives, les mythes fédérateurs et la démocratisation du projet syndical. La contribution 4.4.4 s'intéresse aux stratégies que déploient les fédérations syndicales nationales, notamment sur le plan de la coordination de leurs actions sur le plan transnational.

Contribution 4.4.1 : Innovation et nouvelles aptitudes

Cochercheurs : Christian Dufour, Adelheid Hege, Christian Lévesque, Gregor Murray, Peter Fairbrother, Jean-Noël Grenier, Catherine Le Capitaine, David Peetz, Barbara Pocock.

Contribution 4.4.2 : Apprentissage et transfert de connaissances

Cochercheurs : Peter Fairbrother, Christian Lévesque, Gregor Murray, David Peetz, Charlotte Yates.

Contribution 4.4.3 : Refonder l'agenda, les projets et l'argumentaire critique ou
l'importance de renouveler les récits

Cochercheurs : Christian Lévesque, Gregor Murray, David Peetz, Kim Voss, Peter Fairbrother, Ian Robinson, Charlotte Yates / Collaborateurs : Pradeep Kumar, Chris Schenk

Contribution 4.4.4 : Les fédérations syndicales nationales : perspective comparée

Cochercheurs : Peter Fairbrother, Robert Hickey, Gregor Murray, David Peetz, Ian Robinson / Collaborateurs : Pradeep Kumar, Marco Hauptmeier, Edmund Heery.


Projet 4.5 : Les acteurs mondialisés : officiers de fédérations syndicales nationales

Cochercheurs : à préciser

Détails, voir thème 1, projet 1.5.
 
   


     
    ACTIVITÉS DE RECHERCHE      
           
    1. Animation scientifique


     
    Colloques internationaux


(2010) Les systèmes de représentation au travail
(2010) L'action syndicale sans frontières (Activité 'Savoirs partagés')


Séminaires internationaux


(2011) Les pratiques des délégués
(2010) Challenges for Work and Workers in the Knowledge Economy
(2010) Transnational Trade Unionism: New Capabilities and Prospects
(2009) The Future of Collective Representation: Concepts for Union Renewal


Séminaires réguliers


(2011) Jumping Scale, Crossing Space
(2011) Unions and the Transition to Low Carbon Economies
(2011) Organizing Independent Contractors: The Impact of Competition Law
(2011) La place de la négociation collective dans six pays européens
(2010) Le syndicalisme européen : quelles crises ?
(2009) Struggles on the Frontier of Control over Professional Identity
(2009) Explaining the Postwar Divergence of U.S. and Canadian Labour Unions
(2008) Does China Have a Labour Movement? Prospects for IR Reform in China
(2008) Les enjeux syndicaux européens : local, national, régional ou global ?


 
    2. Contenu audiovisuel


Colloques internationaux



(2010) Les sytèmes de représentation au travail

Plénière : Les enjeux contemporains de la représentation au travail
Table ronde : La représentation collective au travail chez Walmart: quel avenir ?

Atelier : Les dynamiques de l'action syndicale internationale dans les EMNs
Atelier : L'action syndicale à l'international : les dynamiques Nord-Sud
Atelier : Le syndicalisme comme acteur sociopolitique et comme objet d'étude
Atelier : Les syndicats comme organisations

Atelier : La représentation collective dans le secteur culturel
Atelier : La représentation syndicale à l'échelle internationale
Atelier : Syndicats, citoyens marginalisés et réformes néolibérales
Atelier : La représentation dans les milieux de travail : regards croisés sur les délégués
Conférence : Le représentativité syndicale : analyse comparée France-Québec
Conférence : The Roller Coaster of Reform Politics : Implications for Union Organizing
Conférence : Syndicats et travailleurs exclus : acteurs de transformation
Conférence : Représentation dans la santé et les services sociaux au Québec
Conférence : Réponses syndicales stratégiques à l'intégration européenne


Séminaires internationaux



(2010) Transnational Trade Unionism: New Capabilities and Prospects


Séminaires réguliers


(2011) Jumping Scale, Crossing Space
(2011) Unions and the Transition to Low Carbon Economies
(2011) La place de la négociation collective dans six pays européens
(2010) Le syndicalisme européen : quelles crises ?
(2009) Struggles on the Frontier of Control over Professional Identity
(2008) Does China Have a Labour Movement? Prospects for IR Reform in China
(2008) Les enjeux syndicaux européens : local, national, régional ou global ?


 
    3. Étudiants


Post-doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2009) Urvashi Soni-Sinha (McMaster University)
(2008-2009) Marc-Antonin Hennebert Faulkner (King's College London)


 
    Post-doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
    (2012) Shelagh Campbell (TELUQ)


 
    Doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2011)  Shelagh Campbell (Saint-Mary's University)
(2011)  Mélanie Dufour-Poirier (HEC Montréal)
(2010)  Armel Brice Adanhounme (HEC Montréal)
(2009)  Michael Alexander (Griffith University)
(2009)  Catherine Le Capitaine (Université Laval)
(2008)  Marc-Antonin Hennebert Faulkner (Université de Montréal)


 
    Doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
   
{Nom_de_l_étudiant} ({Institution}) (Projet / Contribution : {Projet})

 
    4. Bibliographie sélective

     
    Ouvrages collectifs, monographies et numéros thématiques de revues scientifiques


(2010)
Repenser la représentation collective (Revue de l'IRES)
(2010) Rethinking Collective Representation (Transfer)
(2010) Les alliances syndicales internationales, des contre-pouvoirs au ... (L'Harmattan)
(2011) Les délégués et le renouveau syndical (Revue de l'IRES)


    Articles de revues scientifiques


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Titre_du_collectif}, {Volume_Numéro}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}

 
   
Chapitres de livres


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Éditeurs}, {Titre_du_collectif}, {Maison_d_édition}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}
 
         
           
    THÈME 5 : Les dynamiques de l’avantage institutionnel comparé      
   

Coordonnateurs : Adelle Blackett, Ann Frost, Christian Lévesque

Il existe un large consensus à l’effet que les institutions (formelles et informelles) jouent un rôle essentiel dans la médiation des performances sociales et économiques. Voire que les sociétés à même d’engager les acteurs dans un dialogue institutionnalisé à l’égard du changement détiennent un avantage. C'est pourquoi nous croyons qu'il importe d’étudier les institutions en mobilisant différents niveaux d’analyse, tout en portant une attention particulière aux rapports entre les structures et l'action. Le thème 5 s’intéresse aux institutions desquelles les acteurs dérivent leurs ressources et leur pouvoir, à la manière dont celles-ci facilitent ou gênent le changement endogène, et à la façon dont les acteurs façonnent et transforment eux-mêmes ces institutions. Il s’intéresse également à ce qui, dans les liens entre le marché et les institutions sociales, accroît l'avantage compétitif, de même qu'aux modes transnationaux de coordination permettant de réduire les asymétries entre les blocs régionaux.


Projet 5.1 : L'innovation : contestée ou collaborative ? Nouvelles dynamiques sociales et configurations organisationnelles au travail

Le projet 5.1 porte sur les dynamiques sociales caractéristiques des milieux de travail contemporains. La recherche en sciences sociales accuse un certain retard lorsqu’il s’agit d’étudier l’évolution des formes de travail caractéristiques des organisations post-bureaucratiques, et la façon dont celles-ci interagissent avec les institutions sociales. Elles modifient radicalement le terrain des compromis sociaux, souvent au-delà des frontières de l’organisation, alors que le contrôle prend des formes plus subtiles et que les mécanismes développés afin de susciter l’engagement en appellent de plus en plus à la subjectivité, et ce, même si le désengagement et l'aliénation personnels demeurent endémiques. Selon notre hypothèse de travail, même dans les contextes soumis à de fortes contraintes, les acteurs conservent une marge d’autonomie et l’innovation se construit et se conteste socialement, le plus souvent dans une hybridation unique de coopération et de conflit.

Cochercheurs :
Jacques Bélanger, Paul K. Edwards, Ann Frost, Danielle van Jaarsveld, Philippe Barré, Peter Berg, Gerhard Bosch, Charles Heckscher, Marie-Josée Legault, Jill Rubery, Christian Thuderoz / Collaborateur : Daniyal Zuberi


Projet 5.2 : Effets institutionnels nationaux : impacts sur les organisations et leurs employés


Le projet 5.2 examine le rôle des politiques publiques à l'égard du temps de travail (contribution 5.2.1), des droits ouvriers (contribution 5.2.2), de la flexibilité organisationnelle (contribution 5.2.3) et des régimes de relations industrielles (contribution 5.2.4). Il s'intéresse à la façon dont les institutions se saisissent de ces différentes questions sur le plan national, et transforment (sont transformées par) les pratiques des organisations. De façon plus particulière, la contribution 5.2.3 propose une étude comparative des centres d'appel au Canada et aux États-Unis et s'intéresse au rôle des institutions (législation du travail, système de santé, système d'éducation) dans les choix de localisation des entreprises. La contribution 5.2.4 fournit une analyse du cadre réglementaire québécois en regard des choix de localisation des entreprises multinationales. Dans les deux cas il s'agit de révéler les avantages et les inconvénients liés au maintien d'espaces réglementaires distincts au sein d'environnements intégrés comme celui de l'ALÉNA.

Contribution 5.2.1 : La flexibilité du temps de travail : perspective comparée

Cochercheurs : Peter Berg, Gerhard Bosch, Jean Charest, Émilie Genin, Barbara Pocock, Jill Rubery / Collaborateur : Ellen Kossek

Contribution 5.2.2 : Normes institutionnelles, droits de représentation au travail et
comportements citoyens hors-travail : variations internationales

Cochercheur : John Godard / Collaboratrice : Carola Frege

Contribution 5.2.3 : Organisation du travail, flexibilité et régimes nationaux de relations
industrielles : perspective comparée

Cochercheuses : Ann Frost, Danielle van Jaarsveld

Contribution 5.2.4 : Les fondements institutionnels des relations industrielles au Canada:
perspective comparée

Cochercheurs : Jacques Bélanger, Jean Charest, Gregor Murray, Gilles Trudeau


Projet 5.3 : Territoire ou secteur ? Les acteurs et les institutions des systèmes de gouvernance en émergence au niveau infranational

Le projet 5.3 traite, sur le plan infranational, des liens entre les acteurs locaux et régionaux (par exemple, les différents paliers de gouvernement, les agences pour le développement, les comités sectoriels, les instances bi- ou tripartites de formation, etc.). L'un des objectifs clés de ce projet est d'identifier les aptitudes et les ressources nécessaires à l'établissement de partenariats et de réseaux d'entreprises, de même qu'à l'essor du dialogue social. Celles-ci sont appréhendées à travers l'étude d'entités régionales et sectorielles (contributions 5.3.1, 5.3.3 et 5.3.4) et d'industries particulières (pharmaceutique, de l'aérospatiale, de l'automobile – contribution 5.3.2). Par une analyse de la complexité sociale des systèmes de gouvernance infranationaux, le projet 5.3 mesure le rôle et l'importance de certains sous-ensembles d'aptitudes et de ressources, tant à l'intérieur d'un même pays (et cadre institutionnel) qu'au-delà des frontières nationales.

Contribution 5.3.1 : Capacités des acteurs collectifs, création de nouvelles structures de
gouvernance et représentation patronale

Cochercheurs : Jean Charest, Robert Hickey, Mélanie Laroche, Annette Jobert

Contribution 5.3.2 : Les grappes industrielles dans une perspective comparée

Cochercheurs : Christian Lévesque, Philippe Barré, Lucie Morissette, Linda Rouleau, Jorge Carrillo, John Holmes, Valeria Pulignano, Tod Rutherford

Contribution 5.3.3 : Entreprises multinationales et régions

Cochercheurs : Phil Almond, Jorge Carrillo, Anthony Ferner, Patrick Gunnigle, John Holmes, Annette Jobert, Gregor Murray, Tod Rutherford, Olga Tregaskis / Collaborateurs : Jonathan Lavelle, Maria González Menéndez, Javier Quintanilla

Contribution 5.3.4 : Casinos, accumulation et stratégie de développement dans les
communautés autochtones

Cochercheurs : Ann Frost, Peter Berg


Projet 5.4 : La gouvernance multiniveaux : le rôle des acteurs, des institutions et des normes

Le projet 5.4 s'intéresse à l'équilibre entre les pressions transnationales, les similitudes et les différences institutionnelles, et les aptitudes et les stratégies des acteurs qui évoluent au sein d'arrangements institutionnels contrastés. L'approche multiniveaux permet de tenir compte des nombreuses couches de régulation qui s'invitent dans la construction des normes et des règles sociales aux niveaux infra- et interrégionales (UE, ALÉNA, MERCOSUR, CARICOM). Elle fait appel à l'étude de la restructuration des normes sociales au sein des entreprises multinationales (contribution 5.4.1), de la transformation des pratiques de négociation (contribution 5.4.2), des institutions de régulation du marché et des milieux du travail dans les régions transfrontalières du Canada et des Etats-Unis (contribution 5.4.3) et des formes émergentes de gouvernance multiniveaux dans et entre les régions dites 'globales', en insistant sur leurs impacts en matière de justice distributive (contribution 5.4.4).

Contribution 5.4.1 : La restructuration des normes sociales dans les établissements
mondialisés : intégration asymétrique, acteurs et institutions en question

Cochercheurs : Christian Dufour, Adelheid Hege, Christian Lévesque, Gregor Murray / Collaborateurs : Hao Hu

Contribution 5.4.2 : La transformation de la négociation sociale

Cochercheurs : Reynald Bourque, Christian Thuderoz

Contribution 5.4.3 : Les institutions de régulation du marché et des milieux de travail dans
les régions transfrontalières du Canada et des États-Unis

Cochercheurs : John Holmes, Tod Rutherford

Contribution 5.4.4 : Formes émergentes de gouvernance multiniveaux dans les régions
dites 'globales'

Cochercheurs : Adelle Blackett, Christian Lévesque, Brice Adanhounme (chercheur associé), Graciela Bensusán, Jorge Carrillo, Renée-Claude Drouin, Isabelle Duplessis, Judy Fudge, Brian Langille, Paul Marginson, Marie-Ange Moreau, Gregor Murray, Philippe Pochet, Valeria Pulignano / Collaborateurs : Hao Hu


Projet 5.5 : Les acteurs mondialisés : fonction publique nationale et internationale

Cochercheurs : à préciser

Détails, voir thème 1, projet 1.5.
 
   


     
    ACTIVITÉS DE RECHERCHE      
           
    1. Animation scientifique


     
    Colloques internationaux


(2011) Les EMNs, les chaînes de valeur mondiales et la régulation du travail


Séminaires internationaux



(2010) Challenges for Work and Workers in the Knowledge Economy
(2008) Globalization and the Service Workplace


Séminaires réguliers


(2012) Penser la négociation sociale. Enjeux théoriques et pratiques
(2010) Régime des décrets de conventions collectives (Activités 'Savoirs partagés')
(2010) Venture Labour: Knowledge Work and RIsks in the New Economy
(2010) Au-delà de la crise économique en Europe: analyse de l'agenda Europe 2020
(2009) Crise économique et dialogue social (Activité 'Savoirs partagés')
(2009) Les relations industrielles en Europe Centro-Orientale
(2009) La privatisation des télécommunications en Argentine
(2009) Corporate Social Responsibility and the Role of the State
(2008) La gouvernance multiniveaux : enjeux théoriques et méthodologiques
(2008) Employee Voice in Multinational Companies: Do Country of Origin Effects Matter?
(2008) Quelle est la place des réseaux sociaux dans les activités d'innovation
(2008) Vers des relations industrielles supranationales ?


 
    2. Contenu audiovisuel


Colloques internationaux



(2010) Les sytèmes de représentation au travail

Atelier : Mondialisation et relation d'emploi

Atelier : Territoire et grappes : la régulation du travail niveau infranational
Conférence : L'effet de la crise économique et financière sur le dialogue social au Québec
Conférence : L'extinction du régimes québécois des décrets dans l'habillement
Conférence : Fair Work: Implications for Family-friendly Flexible Working Arrangements
Conférence : Employee Representation in China: Does Ownership Make a Difference?
Conférence : Representation Systems in Germany and the USA
Conférence : Vers de nouvelles formes d'exclusion et d'intégration
Conférence : Institutions or Actors: What Really Matters for Worker Representation?


Séminaires réguliers


(2012) Penser la négociation sociale. Enjeux théoriques et pratiques
(2010) Régime des décrets de conventions collectives (Activité 'Savoirs partagés')
(2010) Au-delà de la crise économique en Europe: analyse de l'agenda Europe 2020
(2009) Crise économique et dialogue social (Activité 'Savoirs partagés')
(2009) Les relations industrielles en Europe Centro-Orientale
(2009) Corporate Social Responsibility and the Role of the State
(2008) Employee Voice in Multinational Companies: Do Country of Origin Effects Matter?
(2008) Quelle est la place des réseaux sociaux dans les activités d'innovation


 
    3. Étudiants


Post-doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2010-2011) Julie Paquin (HEC Montréal)


 
    Post-doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
    (2012) Lorenzo Frangi (HEC Montréal)


 
    Doctorants (études complétées> cliquez pour plus de détails)


 
    (2011)  Christina Niforou (University of Warwick)
(2011)  Ruodan Shao (University of British Columbia)
(2009)  Martine Poulin (Université de Montréal )
(2009)  Brendan Sweeney (Queen's University)
(2009)  Anabelle Viau-Guay (Université Laval)
(2009)  David Walker (University of British Columbia)


 
    Doctorants (études en cours > cliquez pour plus de détails)


 
   
{Nom_de_l_étudiant} ({Institution}) (Projet / Contribution : {Projet})


 
    4. Bibliographie sélective


     
    Ouvrages collectifs, monographies et numéros thématiques de revues scientifiques


(2008) Les nouveaux cadres du dialogue social (Peter Lang)
(2010) Social Regionalism in the Global Economy (Collection - Routledge)

(2011) Globalization and the Service Workplace (American Behavioral Scientist)
(2013) International Comparisons of Working Time (Industrial & Labor Relations Review)


 
    Articles de revues scientifiques


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Titre_du_collectif}, {Volume_Numéro}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}

 
   
Chapitres de livres


{Auteur_s_} ({Date}) "{Titre}", {Éditeurs}, {Titre_du_collectif}, {Maison_d_édition}, pp. {Page-début}-{Page-fin} {Statut__Web_}
 
           
           
    Haut de la page      
           
Menu contextuel
Thème 1 >
Thème 2 >
Thème 3 >
Thème 4 >
Thème 5 >