MNCs
Spacer Spacer
  Accueil
  Textes et résumés
  Programme
  Inscription
  Hébergement
  Site du colloque
  Informations utiles
  Partenaires
  Contacts
 

 
Spacer   FR   EN
Bienvenue !


Dans le cadre de son projet des Grands travaux de recherche concertée, subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) organise un colloque international sur les nouvelles frontières de la citoyenneté au travail. Celui-ci aura lieu à HEC Montréal (Montréal, Canada), les 12, 13 et 14 mai 2014.

Tout en s’en inspirant, ce colloque entend prolonger les travaux existants sur le thème de la citoyenneté au travail en s’intéressant au statut des travailleurs migrants, à la reproduction sociale, aux inégalités, aux cycles de vie et à la position sociale. Il situe ces enjeux dans le cadre d'une appréhension élargie de la citoyenneté au travail en tant qu’aspiration susceptible de garantir l’exercice des droits sociaux et la redistribution équitable des risques liés au travail. Sur la base d’un examen approfondi et comparatif des politiques en matière de travail et des mécanismes visant leur mise en œuvre, ce colloque prend en considération les configurations institutionnelles les mieux à même de répondre aux revendications des salariés en matière de droit du travail, de prendre en charge les risques sociaux associés aux transformations du travail et de l’emploi et de promouvoir l’efficacité organisationnelle et le bien-être des salariés.

Le colloque abordera, notamment, les thèmes suivants :

1. Les nouvelles formes de travail et d'emploi : comment le travail et l’emploi ont-ils évolué et quelles en sont les conséquences pour la citoyenneté au travail ?
2. L’emploi et la qualité des emplois : quels facteurs contribuent à l’amélioration ou la dégradation de la qualité des emplois, comment ces derniers sont-ils créés et répartis entre les différents groupes sur le marché du travail (les femmes et les hommes, les jeunes et les plus vieux, les migrants et les nationaux, etc.) et quelle signification attribuer à ces éléments sur le plan de la réalisation de la citoyenneté au travail ?
3. La conciliation travail-famille-communauté : qu’est-ce qui caractérise l’évolution du temps de travail et quelles sont les politiques et les mécanismes à même d'assurer une meilleure articulation entre le travail, la famille et la communauté ?
4. Le transfert des risques sociaux : comment caractériser le risque social sur le marché du travail et dans la communauté, comment est-il partagé, comment se déplace-t-il et quels sont les mécanismes qui permettent de l'atténuer ?
5. Travailler et agir à travers les frontières : en quoi l’évolution de la division historique du travail entre les pays du Nord et du Sud affecte-t-elle la citoyenneté au travail ?
6. Les normes du travail, les droits en milieu de travail et leur application : quels types de normes permettent d’assurer le plus efficacement la protection et le développement de la main-d’oeuvre et comment celles-ci peuvent-elles être promues et appliquées ?
7. L'égalité au travail : quels éléments caractérisent l’évolution de l'égalité et des inégalités au travail et quelle est leur signification pour la citoyenneté au travail ?
8. La démocratie au travail : la démocratie progresse-t-elle ou recule-t-elle dans les milieux de travail et qu’est-ce que cela signifie sur le plan de la réalisation de la citoyenneté au travail ?
9. Repenser la notion de citoyenneté au travail : quels sont les concepts, les modèles et les politiques qui favorisent le développement d’une citoyenneté au travail ?

Ce colloque bénéficie de l'appui de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, dans le cadre de ses programmes Connexion - volet événement et des Grands travaux de recherche concertée, du Fonds de recherche du Québec - Société et culture, dans le cadre de son programme des Regroupements stratégiques, et de la Chaire de recherche du Canada sur la mondialisation et le travail.

Il bénéficie également de l'appui du European Trade Union Institute (ETUI), du National Union of Public and General Employees (NUPGE), de la Canadian Foundation for Labour Rights (CFLR) et du Centre for Sustainable Organisations and Work, puis fait l'objet de collaborations spéciales avec les revues Mondi Migranti, Comparative Labor and Employment Law & Policy et International Journal of Migration and Border Studies, lesquelles publieront une sélection des textes présentés lors du colloque.




Comité de coordination

Stéphanie Bernstein (Université du Québec à Montréal), Jean Charest (Université de Montréal), Urwana Coiquaud (HEC Montréal), Karine Drolet (CRIMT), Martin Dumas (Université Laval), Judy Fudge (University of Kent), Marie-Josée Legault (TELUQ), Francine Jacques (CRIMT), Gregor Murray (Université de Montréal), Élise Panier (CRIMT), Nicolas Roby (CRIMT), Guylaine Vallée (Université de Montréal).


Comité scientifique

Maurizio Ambrosini
(Università di Milano), Harry Arthurs (York University), Adelle Blackett (McGill University), Peter Berg (Michigan State University), Gerhard Bosch (Universitat Duisburg-Essen), Christian Brunelle (Université Laval), Amanda Coles (University of Melbourne), Michel Coutu (Université de Montréal), Isabelle Daugareilh (Université Montesquieu-Bordeaux IV), Renée-Claude Drouin (Université de Montréal), Peter Fairbrother (RMIT University), Janice Fine (Rutgers University), Laurence Léa Fontaine (Université du Québec à Montréal), Émilie Genin (Université de Montréal), Jeffrey Hilgert (Université de Montréal), France Houle (Université de Montréal), Karen Hughes (University of Alberta), Catherine Le Capitaine (Université Laval), Isabelle Martin (Université de Montréal), Ron McCallum (University of Sydney), Philippe Pochet (European Trade Union Institute), Barbara Pocock (University of South Australia), Ian Robinson (University of Michigan), Jill Rubery (University of Manchester), Kendra Strauss (University of Cambridge), Gilles Trudeau (Université de Montréal), Leah Vosko (York University).