Top bar
  AccueilSpacerPlénièresSpacerAteliersSpacerRevue NégociationsSpacerLe CRIMT    
Spacer                  
 

BIENVENUE !

Les 25 et 26 avril 2013, le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) et la Revue Négociations, en collaboration avec leurs partenaires, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), le Centre Max Weber,
l'
ESSEC IRENÉ - Institut de Recherche et d'Enseignement sur la Négociation et le ministère du Travail du Québec, tenaient à HEC Montréal un colloque sur la négociation au travail et le travail de négociation.

Au fil des décennies et des profondes mutations des économies occidentales, les pratiques de négociation se sont transformées. On ne négocie plus comme avant; de nouveaux sujets de négociation ont surgi ; de nouveaux acteurs, issus de la société civile, s'invitent aux tables de négociation ; et les processus eux-mêmes, dans nombre d'entreprises ou de secteurs industriels, semblent plus ouverts, plus fréquents. Décider de façon négociée semble être ainsi devenu une manière efficace et acceptée par tous de résoudre les problèmes de la relation socioproductive. Dans le même temps, des blocages sont constatés et les contraintes pesant sur les acteurs de la relation de production se sont accrues : le lieu des décisions gestionnaires s'éloigne du lieu où elles prennent effet, provoquant chez les employés un sentiment de colère et d'impuissance ; la technicité des problèmes oblige les négociateurs à s'outiller, accroître leurs performances ; l'atomisation des métiers et des secteurs professionnels rend difficiles les efforts de coordination ; l'espace de jeu s'est mondialisé ; et les exigences des mandants, inscrits dans leur réseaux sociaux (Twitter, Facebook), sont devenues plus vives : la relation au mandataire s'est profondément modifiée. Des ententes de principe sont rejetées, des référendums sont organisés pour ratifier l'accord ; l'intra-négociation s'accroît.

Ce sont ces questions de l'évolution des négociations collectives en Amérique du Nord et en Europe – leur sens, leurs enjeux et perspectives – et du travail du négociateur (et du médiateur !) auxquelles se sont intéressé les participants à ce colloque.
Nous avons créé ce site afin de rendre accessible le fruit de leurs délibérations et d'enrichir les contenus de formation sur la négociaton sociale. Le visionnement des conférences requiert l'installation du Lecteur Quicktime.


Le comité d’organisation et d’orientation scientifique du colloque était composé de
Reynald Bourque (CRIMT et Université de Montréal), Karine Drolet (CRIMT et Université de Montréal), Marc-Antonin Hennebert (CRIMT et HEC Montréal), Francine Jacques (CRIMT et Université Laval), Mélanie Laroche (CRIMT et Université de Montréal), Gregor Murray (directeur du CRIMT et Université de Montréal), Claude Rioux (CRIMT), Nicolas Roby (CRIMT et Université de Montréal), Christian Thuderoz (Centre Max Weber et INSA de Lyon) et Pierre-Eric Tixier (Sciences Po Paris).

 
Spacer